Crise scolaire Les enseignants optent pour la paix des braves, la balle dans le camp de l’Etat

C’est un ouf de soulagement pour élèves et parents d’élèves:  les enseignants ont finalement lâché du lest avant de baisser les armes à Touba.

Après avoir été reçus dans la journée par Serigne Abdoul Aziz Amine porte-parole du Khalife général des tidianes, Mamadou Lamine Dianté et Abdoulaye Ndoye, accompagnés d’Alioune Badara Cissé, ont été nuitamment reçus à Touba.

D’après ‘’le Populaire’’, arrivés un peu au-delà de minuit et demi, ils ont aussitôt eu une entrevue avec le porte-parole du Khalife des mourides Serigne Bass Abdou Khadre à son domicile à Guédé.

Une rencontre au cours de laquelle, ils ont exprimé leurs préoccupations après les menaces de radiation dès ce lundi proférées par le gouvernement.

Selon ‘’Pop’’, Serigne Bass les a religieusement écoutés avant de leur demander, puisqu’ils sont venus chercher une médiation, d’abandonner la grève, de retourner en classe et laisser l’affaire entre les mains du Khalife.

Après cette première discussion, les deux dirigeants syndicaux se sont retirés quelques minutes pour harmoniser, au téléphone, leurs positions avec leurs autres collègues.

Nos confrères notent que c’est par la suite qu’ils sont revenus dire au porte-parole du Khalife qu’ils acceptent ses demandes. Ils ont ainsi demandé aux enseignants de remettre les notes, de retourner dans les classes et de participer aux conseils de classe.

Interrogés, ils rejettent la thèse de la capitulation, et parlent de demande qui a été formulée et à laquelle ils ont répondu. Touba décroche la fin de la grève des enseignants.

Ce qui met fin aux menaces qui planaient sur eux dès ce lundi à 8h. Reste à savoir si la base va suivre ou s’il y aura des récalcitrants qui vont se singulariser.

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles