Crise scolaire le PARE2S fustige l’attitude va-t-en guerre du gouvernement et appelle à la raison

Communiqué Le Parti Africain pour la Renaissance te l’Emergence Suxxali Sénégal, (PARE2S) constate pour le regretter vivement la grève prolongée de certains syndicats d’enseignants dont les conséquences en termes de pertes financières, de baisse de niveau des élèves, d’invalidité des diplômes…sont incommensurables.

Le parti, tout en se félicitant des actions engagées par les bonnes volontés pour trouver une issue heureuse à la crise scolaire qui a trop perduré, souhaiterait que cette dynamique enclenchée par ces philanthropes se poursuive et aboutisse à la pacification de l’espace scolaire.

Par ailleurs, le PARE2S  fustige l’attitude va-t-en guerre du gouvernement qui choisit la voie de la répression (ponctions de salaire, mises en demeure, réquisitions, convocations à la police) pour faire revenir d’honnêtes citoyens, les syndicats d’enseignants en grève, à de meilleurs sentiments, au moment où des délinquants financiers qui ont mis le pays à genoux sont élargis des geôles sénégalaises sans motifs valables.

Au lieu d’inviter les syndicats d’enseignants au dialogue, le gouvernement enfonce le clou en brandissant des menaces de révocation à l’endroit des grévistes ayant tourné le dos aux réquisitions. Le parti ne saurait cautionner cette prise de position trop radicale de l’état dont la mission principale est de mettre tous les citoyens au même pied. Le parti estime que cette épreuve de force engagée par les dignitaires du régime lève un coin du voile sur leur incapacité et incompétence à gérer une crise.

Pour aboutir à un compromis dynamique le gouvernement et les syndicats  d’enseignants en grève doivent faire preuve de patriotisme, de sens de responsabilités et de sagesse. Toutes les deux parties doivent arrêter la stratégie d’un jusqu’au-boutisme béat qui ne bénéficierait à aucune des entités.

Le gouvernement qui a la responsabilité de la paix sociale et de l’éducation des fils de ce pays doit faire preuve de sagesse sans pour autant que cela n’érode son autorité de puissance publique. Et la première des sagesses consiste à respecter les accords déjà signés avec les enseignants afin de rétablir la confiance largement entachée par le non-respect des accords qui continue d’irriter le mouvement syndical.

 

Les syndicats d’enseignants en grève doivent mettre en avant l’éthique, la déontologie et la conscience professionnelles pour différer une lutte qui n’a que trop duré. L’expérience syndicale a démontré que l’instrument de lutte est plus important que la plateforme revendicative qu’il porte. C’est un principe élémentaire en matière syndicale qui, s’il n’est pas compris, peut porter gravement préjudice à l’organisation et pourrait l’affaiblir fortement à défaut de la désorganiser définitivement.

Le PARE/2S conscient que l’avenir de notre pays dépend indubitablement  de l’éducation de ses enfants appelle :

  • le gouvernement à surseoir aux réquisitions pour inviter les enseignants en grève autour de la table de négociation pour une issue heureuse à la crise en assumant le respect des accords signés ;
  • les syndicats d’enseignants concernés à suspendre le mot d’ordre de grève pour des raisons humanitaires et patriotiques mais aussi pour préserver leur instrument de lutte.

Le PARE2S ose espérer que son appel sera entendu et que la raison va l’emporter pour un dénuement heureux de la crise scolaire et le rétablissement de la confiance entre les deux parties pour l’intérêt exclusif du Sénégal.

.

Fait à Dakar, le 13 JUIN 2016

Le porte-parole du Parti

Assane NDIAYE

Tél. : 77 642 40 31 ou 70 852 05 56

 

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles