Crise migratoire : Le Gabon se ‘’victimise’’ en accusant HSF, outré, Boubacar Sèye le président de l’organisation n’en démord pas

Le magazine ‘’Jeune Afrique’’, a confirmé que 453 personnes ont été expulsées le 3 août dernier, dont 60 Sénégalais et 130 Maliens mais également des Nigérians ou des Burkinabè en situation irrégulière.  Mais accusées par l’ONG sénégalaise Horizon sans frontière de maltraitance envers des ressortissants du Sénégal, les autorités gabonaises nient farouchement allant même jusqu’à accuser l’Organisation internationale de vouloir ternir l’image de leur pays. La réaction n’a pas tardé…

« Nous avons été choqués de lire  dans un article paru  dans  le magazine Jeune  Afrique de ce jour que  le ministre Gabonais de l’intérieur  reconnait les expulsions de migrants et dément toute  maltraitance, alors que le Sénégalais Moustapha Kébé est mort dans des circonstances non encore élucidées dans un commissariat », a indiqué HSF à travers un communiqué parvenu à lactuacho.com.

  1. Guy-Bertrand Mapangou, ministre de l’Intérieur gabonaisa accusé HSF  de vouloir ternir l’image du Gabon.

« Mais  à quelles  fins? », se demande Boubacar Sèye son président, tout en se désolant qu’au Moment où  le premier ministre anglais  David Cameron parle de chiens renifleurs pour chasser les migrants, le Gabon, un pays africain, lui emboîte le pas en les torturant .

« Quelle honte pour l’Afrique !!! » s’est exclamé le président de HSF

« Horizon Sans Frontières: organisation européenne et internationale de migrants continuera de dénoncer vivement ces violences sur les migrants à travers le monde. La  gestion des flux migratoires  est un échec et constitue  un des plus grands défis auxquels  les Etats  sont confrontés  dans ce nouveau millénaire » assure le communiqué.

HSF regrette   le vide juridique et l’absence de lois universelles qui régulent l’immigration, car, soutient-il, la souveraineté appartient à chaque pays d’accueil qui dicte ses lois  sous le silence assourdissant et complice  des institutions.

«  Nous tenons à rappeler que HSF inscrit globalement sa démarche dans les trajectoires des  valeurs de gouvernance des organisations de la société civile.  Valeurs qui ont comme maître mots apolitisme et équidistance par rapport aux groupes de pressions et indépendance dans le choix de leur politique  et leur déclinaison dans le champs social », a rappelé Boubacar Sèye.

HSF appelle à une mobilisation citoyenne et internationale pour trouver des alternatives crédibles afin de juguler l’émigration clandestine et stopper ces morts inutiles en méditerranée.

 

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles