Crise migratoire : environ 6 000 migrants secourus en Méditerranée en deux jours

Environ 6 000 migrants qui tentaient d’atteindre l’Europe ont été sauvés en Méditerranée vendredi et samedi par les garde-côtes italiens.

Environ 6 000 migrants ont été secourus vendredi 5 et samedi 6 mai en Méditerranée au cours d’une quarantaine d’opérations coordonnées depuis Rome par les gardes-côtes italiens.

Parmi eux, environ 3 000 ont été récupérés samedi par des navires des garde-côtes, de la marine nationale, de l’agence européenne Frontex ainsi que de plusieurs ONG, indiquent les garde-côtes dans un communiqué.

Une partie de ces migrants a déjà été débarquée en Italie tandis que d’autres sont en route, dont 730 personnes se trouvant à bord de l’Aquarius, le navire de Médecins sans Frontières attendu ce dimanche à Reggio de Calabre (sud).

Vendredi, une vingtaine d’opérations de secours avaient permis de sauver 3 000 autres personnes se trouvant sur des canots pneumatiques et des embarcations de fortune en provenance de Libye et se dirigeant vers l’Italie.

Les garde-côtes libyens ont par ailleurs sauvé samedi près de 170 migrants, dont l’embarcation était à la dérive en Méditerranée au large de Tripoli, mais ils ont échoué à en sauver d’autres « faute de moyens », ont-ils annoncé à l’AFP.

La même journée, un total de 371 migrants tentant de rejoindre l’Europe avaient été sauvés par des pêcheurs au large de la ville de Zouara (ouest), selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

L’Italie et la Libye ont décidé d’accentuer ces derniers mois leur collaboration en matière de lutte contre l’immigration clandestine. Le but du gouvernement italien, exprimé dans un accord signé en février avec la Libye, est d’apporter un soutien humain et technique aux gardes-côtes libyens.

Conformément à cet accord, l’Italie a annoncé cette semaine avoir livré le 21 avril deux vedettes à la Libye, l’objectif étant d’en livrer huit autres d’ici à la fin juin.

Quelque 37 000 migrants sont arrivé de Libye en Italie depuis le début de l’année, un chiffre en hausse de près de 30% par rapport à la même période l’an passé, selon le ministère italien de l’Intérieur. L’an passé, 181 000 migrants, un record, étaient parvenus en Europe via les côtes italiennes, dont 90% en provenance de Libye.

Source france24.fr

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles