CREI : Karim n’a fait qu’ouvrir le bal, si on comprend bien le message du garde-des-sceaux

Après Karim Wade et ses coaccusés d’autres têtes vont tomber. Oui, ils ne seront pas les derniers à être jugés par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), qui va faire la lumière sur d’autres dossiers concernant la gestion des deniers publics, a précisé lundi le garde des Sceaux, ministre de la Justice, Sidiki Kaba.

« La décision de la Cour (NDLR : la CREI) s’inscrit dans le cadre de la lutte contre les atteintes aux biens publics (…) Ce dossier est le premier, mais il ne sera pas le dernier à être évoqué » par la CREI, a-t-il dit lors d’une conférence de presse relayée par l’Agence de presse sénégalaise.

Des procédures judiciaires concernant des personnes présumées avoir abusé des deniers publics sont en cours d’instruction devant la Cour de répression de l’enrichissement illicite, a précisé le garde des Sceaux, nous dit l’APS.

Le procureur de la CREI « va s’intéresser aux autres » personnes qui auraient commis le délit d’enrichissement illicite, selon Sidiki Kaba.

En novembre 2013, Aliou Ndao, alors procureur de la CREI, avait annoncé que des « demandes d’ouverture d’enquête » visaient plusieurs anciens ministres, dont Abdoulaye Baldé, Madické Niang, Oumar Sarr, Ousmane Ngom et Samuel Sarr, nous rappellent nos confrères.

Lactuacho avec APS

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles