Cour de justice communautaire : la CEDEAO a entamé à Lomé son processus de recrutement des nouveaux juges

Réuni à Lomé depuis le 23 mai, le comité ad hoc du Conseil judiciaire de la CEDEAO, chargé du recrutement des nouveaux juges de la Cour de Justice de la Communauté, a démarré le processus d’élection des nouveaux juges de la juridiction.

Cette réunion, qui  prend fin ce 25 mai, est conduite par le président du Conseil judiciaire de la CEDEAO, président de la Cour suprême du Togo, Akakpovi Gamatho, nous informe le site officiel larepubliquetogolaise.com.

La rencontre qui vient mettre un terme au processus d’élection des juges de la Cour se décline en deux étapes.

Il s’agit, dans un premier temps, de la diffusion d’un appel à candidatures dans les Etats concernés.

S’en suit un entretien à l’issue duquel les candidats retenus sont recommandés à la Conférence des chefs d’Etats et de gouvernement de la Communauté, pour leur nomination.

A Lomé, cinq juges seront sélectionnés sur les 15 candidats présentés par le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Nigeria et la Sierra-Léone.

Les nouveaux magistrats remplaceront les juges actuellement en fonction, dont le mandat expire le 17 juin prochain.

Le mandat des nouveaux juges s’étendra jusqu’en 2022, selon toujours le portail officiel de la république togolaise.

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles