Coup de folie à Chicago Un homme tue ses deux filles-jumelles, blesse gravement son ex-femme, avant de se suicider

C’est l’horreur à Chicago où un homme qui a tiré sur ses filles jumelles de 16 ans, laissé sa femme blessée pour qu’elle puisse  «vivre et souffrir comme lui»,  a retourné l’arme sur lui.

Randall Coffland 48, a tué ses filles dans leur maison à Chicago le vendredi soir, avant de tirer sur les jambes de son ex – femme Anjum Coffland, âgée de 46 ans.

Les deux sœurs Coffland et sa femme ont lancé des appels téléphoniques de détresse au 911 au moment de la scène survenue dans la banlieue de St Charles à peu près au même moment, selon Fox32.

Des appels révélés par la police dimanche, Coffland peut être entendu, criant apparemment à sa femme: «Je veux que tu vives et souffres comme je l’ai fait. »

Le sieur Coffland a admis les meurtres sur un appel  au 911, en déclarant: «Je viens de tirer et tuer mes deux enfants et j’ai tiré sur ma femme, et je vais me tuer maintenant ».

Un appel séparé de Mme Coffland a aussi été entendu criant aux services d’urgence leur demandant de venir à sa maison, en hurlant: «Oh mon Dieu, mon mari a tiré mes enfants. Mes filles sont mortes ».

Arrivée sur les lieux, la police a trouvé Coffland et ses filles Tiffany et Brittany étaient morts, toutes les deux tuées par balles à la tête. Mme Coffland a été transportée à l’Hôpital communautaire de Delnor où elle a été inscrite dans un état jugé stable, a rapporté le Chicago Tribune.

Deux armes ont été récupérées par la police dans la maison, Coffland possédant une carte de certification l’identifiant comme étant le propriétaire.

David Kintz l’adjoint au chef de la police de St Charles a déclaré aux journalistes: « le mari a tiré sur ses enfants et a tiré dans les jambes de sa femme. Un autre appel a été fait par Randall Coffland revendiquant  clairement qu’il a tué ses deux enfants et tiré sur son épouse. Il a aussi  dit qu’il allait se tuer.

« Ce fut un événement tragique et horrible. »

Mme Coffland est toujours hospitalisée et entend coopérer avec les autorités dans leur enquête. Aucun motif n’a pas encore été établi pour le moment. Les amis, enseignants et autres étudiants proches de la famille ont tenu une veillée aux chandelles pour les victimes samedi soir, selon CBS Chicago.

Lactuacho.com avec independent.co.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles