Côte-d’Ivoire/Amnistie présidentielle : Simone Gbagbo remercie Alassane Ouattara

L’ex-première dame ivoirienne, Simone Ehivet Gbagbo, amnistiée le 06 août dernier par le président ivoirien, Alassane Ouattara lui a exprimé samedi sa gratitude.

«Quand l’Éternel agit, il passe par un homme ou il passe par des hommes. C’est pourquoi, vous me permettrez de remercier Alassane Ouattara, Président de la Côte d’Ivoire», a déclaré Mme Gbagbo qui dit « croire fermement que Dieu a incliné le cœur de M. Ouattara pour que nos portes de prisons s’ouvrent et que nous sortions (…) ».

L’épouse de Laurent Gbagbo s’exprimait lors d’une rencontre de  «remerciement à Dieu»  dans son village natale de Moossou  (40 kilomètres au Sud-Est d’Abidjan).

Mme Gbagbo a également remercié la ville d’Odienné, au Nord-Ouest du pays où elle a été détenue pendant plus de trois ans. « J’y ai vécu pendant trois ans et demi dans la maison du Général Youssouf Koné. Je n’ai jamais été malade. Remerciement au ministre Diakité Coty qui a été mon élève et qui m’a traité comme on traite sa maman pendant qu’il était Maire (ndlr, de la commune d’Odienné) », a-t-elle expliqué.

L’ex-Première dame a également dit  « merci au couple Burkinabè qui a pris soin de moi malgré les menaces de quelques personnes ».

Au plan sécuritaire, elle a remercié les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) commises à sa sécurité. « J’ai eu la chance d’avoir à Odienné ma sécurité confiée à  des FRCI. Ils ont bien veillé sur moi », a-t-elle souligné à ce propos.  « Acceptons de pardonner. Dieu nous aime et a besoin du peuple de Côte d’Ivoire », a conclu Mme Gbagbo.

C’est le 06 août dernier, dans une adresse à la nation à la veille du 58è anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire que le président ivoirien Alassane Ouattara a pris une ordonnance pour amnistier environ 800 personnes en détention en lien avec  la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011.

Parmi les bénéficiaires de cette amnistie, l’ex-première dame ivoirienne Simone Ehivet Gbagbo, les anciens ministres de Laurent Gbagbo, Moïse Lida Kouassi et Assoa Adou ainsi que Souleymane Kamaraté Koné dit Soul  To Soul,  le directeur du protocole du président de l’Assemblée nationale.

Mme Gbagbo a effectivement été remise en liberté le 08 août dernier à Abidjan où elle a été accueillie dans une liesse populaire à sa résidence de Cocody Riviera Golf à l’Est de la capitale économique ivoirienne. Après Odienné, Mme Gbagbo a été détenue à l’école de gendarmerie d’Abidjan où elle purgeait une peine de 20 ans pour atteinte à la sûreté de l’Etat.

Source APO

 

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles