Côte d’Ivoire:2 organisations internationales seraient impliquées dans des affaires d’escroquerie et de blanchiment d’argent

Le gouvernement ivoirien a dénoncé les accords de siège de deux institutions internationales pour des affaires qui «les discréditent et contreviennent» aux règles établies, a appris lundi APA dans la capitale économique ivoirienne.

Selon un communiqué de presse du ministère des affaires étrangères transmis à APA,  la  première dénonciation concerne « l’accord de siège  signé entre le gouvernement de Côte d’Ivoire et l’organisation Mondiale pour  l’économie  et la technologie (OMET) ».

En effet,  le gouvernement ivoirien avait signé un accord de siège avec cette structure  précise le communiqué «  dans le but de faciliter les activités de cette organisation et de ses agents non ivoiriens  par l’octroi de privilèges et immunités .En contrepartie cette organisation devait s’abstenir de poser des actes contrevenant  aux lois  et règlements de notre pays »

« En l’espace de 6 ans, l’organisation a été impliquée dans différents litiges  notamment des actes d’escroqueries,  des impayés des loyers, des émissions de chèques sans provisions, des impayés de factures et des abus de confiance », déplore la diplomatie ivoirienne.

Quant à la Société Mundial  Telecom Service, « en l’espace de cinq ans, elle  a été impliquée dans différents litiges notamment la corruption, le blanchiment d’argent  dans plusieurs pays ».

Pour le ministère, ces  affaires discréditent ces organisations et contreviennent  aux dispositions des différents accords de de siège, d’où ces dénonciations.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles