Côte-d‘Ivoire Un accord trouvé hier, vendredi, entre le gouvernement et les soldats mutins

Après une journée très tendue, un accord a été conclu vendredi soir entre le gouvernement ivoirien et les militaires en colère pour mettre fin au différend sur le versement des primes dans l’armée.

Alors que la crise menaçait de dégénérer en mutinerie de grande ampleur, une source proche de la présidence a affirmé à l’AFP qu’un « accord a été trouvé à Bouaké (centre du pays) entre le chef d’état-major, le ministre de la Défense et les militaires » mutins.

Selon une source locale de la deuxième ville du pays, épicentre de la crise, où avaient lieu les négociations entre les mutins et le ministre de la Défense Alain-Richard Donwahi, les mutins ont obtenu une prime de cinq millions de francs CFA.

Discussions laborieuses

Les soldats s’étaient rebellés la semaine dernière à Bouaké et le mouvement avait fait tache d’huile. La même situation s’est reproduite vendredi alors que le ministre s’était rendu à Bouaké pour finaliser un accord annoncé samedi dernier.

Les discussions se sont avérées plus complexes que prévues et le ministre, arrivé sur place à 15h00, n’a quitté les négociations que vers 23h00. Il n’y a pas eu de victimes.

Source rts.ch/info/monde

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles