Côte-d’Ivoire : ’’Petit Bouba’’, les quotidiens parlent toujours de son horrible assassinat, quatre jours après

Quatre jours après avoir été enlevé, torturé, tué et enseveli à Cocody-Angré, à l’Est d’Abidjan par un bijoutier, l’enfant de 4 ans Aboubacar Sidick Traoré dit Le petit Bouba continue d’alimenter la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, ce jeudi, sur l’ensemble du territoire national.

Quatre jours après l’assassinat, des révélations troublantes sur le présumé tueur du petit Bouba, barre en Une L’Inter qui croit ensuite savoir comment ce dernier (le bijoutier assassin) avait voulu tuer son propre enfant et celui de son frère. Le présumé assassin parle et avoue tout à la police, informe « L’Expression ».

‘’Voici le marabout qui m’a demandé de faire ce sacrifice (…) Ce que je voulais faire avec le sang de Bouba (…) Comment je l’ai enlevé, égorgé et enterré’’, écrit ce journal qui reprend les propos tenus par le présumé tueur lors de son interrogatoire. Ce qui fait dire à « Le Jour Plus » qu’après l’assassinat du petit Traoré Sidick, la psychose gagne les familles ivoiriennes.

Pour sa part, « Le Quotidien d’Abidjan » ouvre ses colonnes à la mère de l’enfant assassiné qui explique tout sur cette affaire. Marche des populations samedi prochain sur les lieux du crime, la famille de Bouba n’est pas informée, renseigne de son côté L’Intelligent d’Abidjan, selon qui, l’inhumation du défunt se fera ‘’aujourd’hui’’ à Azaguié.

Source APA

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles