Côte d’Ivoire : la corruption et le racket font perdre près de 400 milliards FCFA par an à l’économie selon un officiel

La corruption et le racket font perdre près de 400 milliards de FCFA par an à l’économie de la Côte d’Ivoire, a révélé, vendredi, à Bouaké (Centre-Nord), l’inspecteur général des services de police, le général Joseph Dja Blé qui s’exprimait lors de la cérémonie d’installation de la commission communale de lutte contre le racket à Bouaké.

‘’Quand on parle de 400 milliards perdus par an, c’est la corruption’’, a déclaré à la presse, le général de police Dja Blé, ajoutant que cet appareil de lutte contre le racket qui vient d’être installé aura pour mission d’enregistrer les plaintes et d’acheminer leurs rapports vers l’inspection général des services de police.

Selon M. Dja Blé, cette commission qui est composée des autorités locales, des représentants de la société civile, de la police, de la gendarmerie, des douanes ainsi que des représentants de plusieurs secteurs d’activités dont l’éducation et la santé aura pour objectif ‘’d’aider la population dans la lutte contre ce fléau qui gangrène notre économie’’.

‘’Il faut que tout ce monde-là nous aide à lutter contre le racket en particulier et en général contre la corruption qui a cours dans nos administrations parce que quand on parle de ce phénomène tout le monde regarde la police, la gendarmerie mais c’est partout’’, a-t-il fait remarquer.

Pour l’émissaire du ministre d’Etat Hamed Bakayoko, les commissions locales représentent à n’en point douter des atouts majeurs dans la lutte contre la corruption car elles serviront de relais aux inspections générales des services et des unités de lutte contre le racket qui sont malheureusement tous installées à Abidjan.

‘’On a mis en place ce comité pour que tout le monde soit là et que les gens qui seront victimes de corruption, de racket puissent s’adresser à cette commission’’, a conclu Joseph Dja Blé.

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles