Corruption à la FIFA: L’ancien vice-président Jeffrey Webb plaide non-coupable

Inculpé dans le cadre du scandale de corruption de l’instance dirigeante du football, Jeffrey Webb, a plaidé non coupable, samedi 18 juillet, à New York. L’ex-dirigeant comparaissait pour la première fois depuis son extradition de Suisse, mercredi.

Selon un correspondant de la BBC aux Etats-Unis, il a été remis en liberté contre une caution de 10 millions de dollars. Mais il devra porter un bracelet électronique et rester dans un rayon de 32 km autour du tribunal fédéral de Brooklyn à New York.

Le seul à avoir accepté d’être extradé aux Etats-Unis

Jeffrey Webb, 50 ans, est l’ancien vice-président de la Fédération internationale de football et ancien président de la Concacaf, la Confédération d’Amérique du Nord, centrale et des Caraïbes. Il a la double nationalité britannique et des îles Caïman.

Webb est le premier des sept responsables de la Fifa arrêtés le 27 mai à Zurich (Suisse) à comparaître à New York. Les six autres ont refusé jusqu’à présent leur extradition et la procédure pourrait durer des mois.

Les autorités américaines avaient inculpé le 27 mai 14 personnes, dont les sept arrêtées à Zurich les accusant d’avoir sollicité et reçu plus de 150 millions de dollars en pots-de-vin et rétrocommissions sur une période de 25 ans.

Source FranceTvInfo

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles