COP21 : Un accord juridiquement contraignant qui entérine l’objectif de limiter le réchauffement à 1,5 degré

« Nous sommes parvenu à un accord ambitieux et équilibré qui reflète les positions des parties. Il contient les principales avancées dont beaucoup d’entre nous pensaient qu’elles seraient impossible à obtenir », a annoncé le ministre des Affaires étrangères français.

Le projet d’accord final sur le climat, qui vise à limiter le réchauffement de la planète, a été soumis, samedi 12 décembre, à la mi-journée, aux représentants de 195 pays réunis près de Paris, par le président de la COP21 Laurent Fabius, qui est apparu très ému.

« Nous sommes presque au bout du chemin et sans doute au début d’un autre », a déclaré le ministre français des Affaires étrangères lors d’une séance plénière, d’une voix étranglée et au bord des larmes.

Voici les principales annonces de Laurent Fabius :

  • Le projet d’accord propose de contenir le réchauffement « bien en-deça de 2° » et de « s’efforcer de le limiter à 1,5° ».
  • Les « 100 milliards de dollars par an devront être un plancher pour l’après 2020 », date d’entrée en vigueur de l’accord attendu à Paris, et « un nouvel objectif chiffré devra être défini au plus tard en 2025 ».
  • L’accord de Paris prévoit une révision tous les cinq ans des plans nationaux de réduction des gaz à effet de serre.
  • Ce projet d’accord est « juste, durable, dynamique, équilibré et juridiquement contraignant », a déclaré le ministre français des Affaires étrangères, dans son discours qui a déclenché des applaudissements nourris des délégations qui se sont ensuite levées. Laurent Fabius, très ému, se tenait debout à la tribune, la main sur le cœur.

Source FranceTvInfo

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles