Coopération Sénégal-Japon : 817 milliards de francs CFA injectés en 41 ans

De 1974 à nos jours,  le Japon  a injecté  au Sénégal  plus de  165 milliards de Yens, soit  environ 817 milliards de francs Cfa pour toutes  les catégories  de coopération confondues , à  savoir  la coopération  financières  non remboursable, la  coopération  technique  et les prêts.

Cette information ressort de la rencontre entre le Gouvernement du Sénégal et le Japon  qui procédaient  ce  vendredi 10 juillet 2015 à Dakar à la revue annuelle conjointe de leur programme de coopération qui date  1974.

Selon  le ministre  de Amadou  Ba, ministre  de l’économie, des finances  et du plan, les principaux  secteurs  d’intervention  de cette coopération concernent    l’hydraulique avec  la réalisation  de 120  forages et la fourniture  d’équipements  sur l’ensemble  du territoire ; l’Agriculture  qui a  bénéficié  de la réalisation  de périmètre  hydro agricoles  et l’Education  avec la construction  de  572 écoles  pour un total  d’environ  2500  salles de classes.

Son excellente Takashi  Kitahara, l’Ambassadeur du Japon au Sénégal a fait cependant savoir  pour ce  qui  est de la coopération économique  pour  la période  2015- 2016,  que  les  ressources  du gouvernement  du Japon  pour la coopération financière  non remboursable  sont  en baisse.

« Nous espérons  que l’accord  de prêt puisse  être  signé  dans le courant  de l’année fiscale  2015. Nous sommes  d’ailleurs  disposés  à continuer  d’étudier  d’autres  projets  susceptibles   d’être  financés  par  le prêt »a-t-il soutenu . Bien que  la coopération gouvernementale soit  en bonne  voie, l’Ambassadeur du Japon au Sénégal dira : « Je dois admettre  que le secteur  des investissements   privés  manque  par contre de dynamisme. Cependant, à mon grand  bonheur, les sociétés  privées japonaises  s’intéressent  davantage  au Sénégal » a-t-il fait savoir.

«  Je  puis  vous assurer  que  des projets  de grande  envergure   sont  à l’étude et  j’espère  vivement  que  l’année  2016  puisse  voir  leur  concrétisation», a-t-il ajouté.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles