Coopération Belgique-Sénégal : quelques réalisations récentes financées à hauteur de 35 milliards de FCFA par la Belgique

De 1990 à 2016, le montant total de l’Aide Publique au Développement accordée par la Belgique au Sénégal s’élève à 300 millions d’euros soit environ 200 milliards de FCFA dont 55%  mis en œuvre à travers la coopération bilatérale. C’est ce qui ressort du discours de Birima Mangara, Ministre Délégué chargé du Budget.

Lors de la Réunion Technique Mixte sur la Coopération au Développement entre le Royaume de Belgique et la République du Sénégal, tenue hier vendredi 22 juin 2018, il est revenu sur quelques réalisations récentes mises en œuvre  par le Programme Indicatif de Coopération (PIC) 2010-2013 et dont l’engagement financier de la Belgique s’élevait à 53,2 millions d’euros, soit environ 35 milliards de FCFA.

Dans le domaine de l’hydraulique et l’assainissement en milieu rural :

  • le projet d’amélioration des services d’eau potable et d’assainissement en milieu rural (PASEPAR) dont l’engagement financier de la Belgique a été de 6,5 millions d’euros, soit environ 4 milliards de FCFA. Par ailleurs, un financement additionnel de 2 millions d’euros a été confié à la Belgique par le Grand-Duché de Luxembourg pour ce projet dans le cadre d’une coopération déléguée. Ce projet est la dernière intervention encore en cours d’exécution sur le PIC 2010-2013.

 

L’objectif de ce projet est d’améliorer durablement les services d’eau potable et d’assainissement fournis aux populations rurales dans la zone de concentration de la coopération sénégalo-belge, précisément dans les régions de Diourbel, Kaolack, Kaffrine, Fatick et Thiès.

  • le projet de réalisation des Bassins de Rétention et de Valorisation des Forages (BARVAFOR). L’engagement financier de la Belgique à ce projet s’est élevé à 11 millions d’euros, soit environ 7,2 milliards de FCFA.

L’objectif du projet est de renforcer la production, agro-sylvo-pastorale dans les zones rurales des cinq régions de concentration de la coopération bilatérale par la construction de bassins de rétention et la valorisation des forages.

Dans le domaine de la santé :

  • l’appui à la Gouvernance sanitaire au niveau central et local (PAGOSAN) dans les régions médicales concernées par la coopération bilatérale. L’engagement financier de la Belgique pour ce projet a été de 5 millions d’euros, soit environ 3,3 milliards de FCFA. Ce projet visait à consolider et étendre les acquis des interventions antérieures et en cours en contribuant à améliorer la gouvernance des services de santé à tous les niveaux du système de santé.

 

  • le projet d’appui à l’offre et à la demande de services de soins (PAODES) dans les régions médicales de concentration de la coopération sénégalo-belge et pour lequel l’engagement financier de la Belgique s’élevait à 16 millions d’euros, soit environ 10,5 milliards de FCFA. Les objectifs du projet visaient à améliorer la qualité des soins offerts et renforcer l’accessibilité des soins à la population.

Des actions multisectorielles d’appui aux domaines susvisés  ont aussi été réalisées, à savoir :

  • Le Programme de renforcement des capacités (PRC) par l’octroi de bourses pour lequel l’engagement financier de la Belgique a été de 3 millions d’euros, soit environ 2 milliards de FCFA.
  • Le Programme d’appui à la réalisation d’études et d’expertises (PAREE II) pour lequel l’engagement financier de la Belgique a été de 3,25 millions d’euros, soit environ 2 milliards de FCFA.

Outre la coopération bilatérale, le Sénégal a d’autres modalités de coopération avec la Belgique dont le montant des financements s’est élevé sur la période 1990 à 2016 à 135,78 millions d’euros, soit environ 89 milliards de FCFA.

 

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles