Contribution sur la situation de la pêche au Sénégal

Informer le peuple et les autorités sur cette forme de tromperie qui permet à ceux qui ruinent les eaux sous juridiction sénégalaise de mieux appauvrir le Sénégal, ce pays riche.

C’est bien beau des conférences de presse pour défendre la ressource halieutique, c’est grave quand votre intention est enveloppée de filouterie pour tromper le peuple sénégalais. Cela ressemble plutôt à un manque de respect à toute la population sénégalaise. La Pélagique n’est pas le seul poisson qui fait vivre les sénégalais. Le sénégalais aime le poisson noble.

Toutes ces espèces nobles sont exploitées en outrance par ceux qui financent ces conférenciers pour détourner l’attention des sénégalais sur les réalités du secteur de la pêche. Des coopérations sont signées pour exploiter les espèces les plus nobles. Plus grave encore, pour permettre aux unités européennes d’avoir de la matière à transformer et faire tourner leurs usines. Disons tous non à la prolifération de ces unités de farines de poissons, tout comme les unités de congélation et les unités flottantes (bateaux ayant la congélation à bord) qui sont protégées. Jamais ils n’en parlent.

Ces unités de mareyages améliorés sont pires que les unités de farines de poissons qui ne profitent qu’aux industries où ces produits sont destinés à être transformés. Et quel type de poissons? Les plus nobles que le Sénégal possède. Détruire la mer par ces mauvaises pratiques de pêche qui font une forte pression sur la ressource, destruction de la faune marine, rejet immense de produits non désirés. C’est le combat contre ces pratiques que nous menons. Il en est ainsi de ces conférenciers que je crois mal placés pour tenir un discours autre que celui du combat sur la pélagique. Ils ont partagé la même table pour tromper le peuple. Aujourd’hui, ceux avec qui ils menaient ce combat contre l’exploitation de la pélagique font main basse sur cette espèce par de fortes exportations. La plupart destinée à l’Asie pour être transformé en farine. Voilà comment le peuple est trompé. Voilà le but ultime de leurs conférences et forums. Je veux leur dire qu’ils seront responsables des souffrances de tout un peuple

. Au sénégalais, attention! Le Sénégal n’est pas pauvre. Nous avons la chance d’être traversé par une mer qui a beaucoup à nous offrir tous : une économie forte, beaucoup d’emplois, sauver l’éducation et la santé. Faites la remarque, c’est des moments bien choisis pour organiser ces mascarades et tromper le peuple. La situation actuelle est grave. Le nombre de bateaux qui pillent nos eaux est incalculable. Les russes sont non désirés au Sénégal et des bateaux chinois font ce qu’on reproche aux russes, des bateaux chinois pêchent la pélagique. Actuellement au Sénégal des calibreurs sont embarqués à bord de ces navires, ce qui veut dire qu’ils pêchent toutes les espèces marines présentes. C’est très grave.des bateaux chinois qui n’on jamais renoncé à leur nationalité aujourd’hui battent pavillons sénégalais.

On évoque un cas social pour une industrie qui a subi un sinistre, pour sauver des emplois. On offre un moyen aux propriétaires de se moquer des sénégalais. Où sont ces conférenciers et armateurs qui pillent et qui confient nos espaces marins à d’autres comme les chinois pour nous ruiner? Ce petit espace maritime reste la plus grande richesse du Sénégal et le moyen de sauver sa population. Les autorités sont interpellées. Il faut vite agir pour y mettre un terme. Nous demandons une enquête judiciaire sur la nationalité des bateaux chinois. C’est trop facile la manière dont ce patrimoine national est autorisé et accessible. Patrimoine qui enrichit de tierces personnes au détriment de tout un peuple

Alassane Bâ S/G des défenseurs de la mer et adjoint Boubacar Khourouma

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles