Contribution Macky Sall et les Suisses

Au moment où la Suisse  se démarque du séisme de la politique migratoire en réduisant chaque année le nombre de titre de séjour et visas aux ressortissants étrangers. Le président Macky Sall en fin de mandat le 03 avril 2017 invite les Suisses à se rendre au Sénégal sans visas. Du côté des autorités suisses il sera toujours difficile pour un Sénégalais désirant se rendre en Suisse parce que venant d’un État tiers.

Alors que côté sénégalais les conditions de déplacements pour un ressortissant suisse deviennent plus faciles parce que ne venant pas d’un pays tiers. Y a t-il une logique dans la vision du président Macky Sall à vouloir exempter de visas les ressortissants des pays helvétiques.

Techniquement non, ce qui signifie que Macky Sall a littéralement accepté de se soumettre à la politique helvétique. La Suisse est un tout petit pays mais a une dimension politique comme les Etats-Unis par sa démocratie. Pour accepter la venue de Macky Sall la Suisse a posé des conditions au président sénégalais.

Les autorités suisses savent quelle sont les casseroles que Macky Sall a trainé depuis le début de sa magistère et savent aussi que la venue d’un tel président sur leur sol est dégradant pour leur image parce que il sera hué  par la diaspora et l’opposition sénégalaise en Suisse.

Dans cette situation les autorités suisses auraient pu intelligemment refuser sa venue en repoussant la visite officielle du président sénégalais sur leur sol. Mais ils  l’ont accueilli à conditions que Macky Sall ai accepté d’accéder à leur faveur.

Et c’est ce qu’il a fait en annonçant au bout de quelques heures de visite officielle l’annulation des visas d’entrée pour les Suisses au Sénégal. Pour l’administration suisses c’est une aubaine pour les investisseurs ils pourront plus facilement se procurer du marché de la production de l’or où la suisse détient la plus grosse part d’investissement en achetant beaucoup plus que ses voisins européens..

Mais dans des conditions qui ont toujours étaient très strictes par l’administration sénégalaise notamment sur l’obtention du visa et autres dossiers que les suisses peut-être considèrent comme une lourdeur à leur démarche  pour investir au Sénégal. Mais est toujours rester en vigueur et applicable pour tout investisseurs et ressortissant de la suisse..

Macky Sall a supprimé le visa pour attirer les investisseurs suisses mais techniquement en politique on doit maintenir la rigueur de sa politique économique face à des pays qui l’utilisent pour défendre leur système économique

Jon Birahim

Pds France.

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles