Congo Deux gendarmes et un prisonnier tués suite à l’évasion ratée de la prison de Brazzaville

La tentative d’évasion perpétrée jeudi par des prisonniers internés à la maison d’arrêt de Brazzaville s’est soldée par la mort de deux gendarmes et d’un détenu ainsi que quatre blessés, a annoncé le procureur de la République.
Selon André Gakala Oko qui dressait le bilan de cette mutinerie tard dans la soirée de jeudi, les quatre blessés sont trois mutins et un civil.

Il a toutefois relevé que « grâce au déploiement de la force publique, la situation a été maîtrisée et tous les mutins ont été rattrapés et réintégrés à la maison d’arrêt centrale de Brazzaville. »

Selon le procureur de la République, la mutinerie est survenue lorsque « certains détenus ont agressé des gendarmes en service à la maison d’arrêt de Brazzaville » et, après s’être emparé de leurs armes, ils « se sont mis à tirer dans tous les sens provocant ainsi un climat de panique » dans la prison et ses environs.

Tout en insistant sur retour au « calme » et à « la sérénité règne à la maison d’arrêt de Brazzaville», le procureur a annoncé qu’il avait «ordonné l’ouverture d’une enquête au regard de la gravité des faits ».

Source Apa

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles