Commentaires, jugements sur certains sujets d’actualité… Savoir raison garder…

Depuis un certain temps, chacun y va de sa manière dans les commentaires et les jugements sur certains sujets d’actualité.

Le sénégalais est professionnel dans l’art de dénigrer et de profiter d’une circonstance. La tare du sénégalais c’est qu’il est « évènementiel » et ne prend pas de recul pour suffisamment réfléchir et prendre la bonne décision ou faire le bon jugement..

Nous sommes bien intelligents mais souvent trop légers dans nos analyses voire excessifs dans nos prises de position.

Devant un fait nouveau, nous ameutons tout le monde à travers la presse écrite, la radio ou la télévision pour prononcer des sentences trop hâtives et souvent subjectives. Nous avons la manie d’être professionnels partout et finalement nulle part. Personne, faut-il le rappeler, ne connaît tout. L’humilité, la modestie doivent guider un homme sincère et juste, surtout s’il prétend diriger un pays. Ceux qui se prenaient pour des génies se sont cassés la figure et ont échoué sur toute la ligne.

Il y a de ces politiciens professionnels ou des politiciens de circonstance ou par procuration qui pensent détenir le monopole du savoir alors qu’il il n’en est rien. Celui dont a toujours dit qu’il détenait le plus de diplômes a géré ce pays dans l’anarchie totale et dans un amateurisme sans commune mesure.

Sachons raison garder si nous voulons construire ce pays. Le Sénégal n’avancera jamais avec le « griotisme », des légèretés, la rancune permanente, la rancœur, l’intolérance et ces mensonges permanents. Par des discours fallacieux, on tente de manipuler les sénégalais en leur faisant croire qu’on a la clé du développement. Non, il faut arrêter ces pratiques, ces rêves ou délires. Cessons de prendre les sénégalais pour de petits enfants. Comment celui qui est incapable de gérer correctement une ville peut-il espérer diriger un pays comme le Sénégal ?

Certains parmi nos politiciens que j’appelle  « politiciens par accident »,  « politiciens préfabriqués » ou par « procuration » se croient plus intelligents que tous alors que si ce n’était pas un hasard ou une circonstance n’auraient jamais crû être des « leaders » de partis politiques.

Certains d’entre eux n’ont jamais été utiles à leur environnement immédiat et ils pensent avec leur passé de fils à papa vouloir convaincre les sénégalais.

Ce n’est pas en fait avec de la magie et des slogans qu’on dirige un pays. Diriger un pays suppose un certain état d’esprit ; mais ce n’est pas à travers un chapelet d’intentions fantaisistes et des critiques virulentes et permanentes qu’on y arrive.

Certains de nos opposants ou « ennemis du peuple » sont de simples marchands de rêves ; ils ne pourront jamais freiner la marche vers le progrès la marche vers l’émergence.

Un érudit de notre pays disait que toute personne dont le seul désir est de créer des problèmes au Sénégal finira par avoir tous les Saints contre lui et sera contraint de quitter ce pays. Certains désertent ce pays malgré eux car ils sont souvent animés de mauvaise foi. Laissez le Président Sall travailler, lui au moins est un homme sincère et qui a des vertus incontestables.

Qu’attendent ces politiciens pour répondre favorablement à l’appel du Président Sall. Sont-ils jaloux de livrer leurs secrets une fois au pouvoir ?

Il y a tellement de sénégalais dans l’ombre et très compétents qui préfèrent être dans l’anonymat. Des hommes de valeur et d’expérience, le Sénégal en regorge. Si certains pensent que c’est seulement en étant premier ministre ou ministre ou maire d’une grande ville qu’on devient président de la République, ils se trompent tristement. Le cas Macky Sall ne peut faire école !

Même un sénégalais lambda peut être président de la République si Dieu le veut. Ces regroupements ou retrouvailles d’occasion ne feront point ébranler Macky. Manko, Wattu ou Fippu…, il n’en sera rien qui peut empêcher au Président Sall d’avancer.

Ayez de la patience car Macky fera 12 ans au pouvoir insha Allah.

Ceux qui espèrent précipiter le départ de Macky du pouvoir doivent s’armer de patience sinon ils risquent eux-mêmes de précipiter leur retraite politique !

Certainement d’ici 2019, nous verrons de nouveaux types de sénégalais qui auront beaucoup fait pour leur pays et qui sont capables de pousser à la roue.

Certains intellectuels qui, comme « Lui », n’arrêtent pas de  donner des leçons en se référant à des philosophes ou politiciens du 15ème siècle doivent raison garder. D’ailleurs, c’est un retraité politique, il est en hibernation politique.

Parlons simple, parlons sénégalais au lieu d’aller voir du côté de Descartes ou Voltaire !

Parlons de la vallée ou de la verte Casamance, notre pays a ses réalités. Parlons PSE, PUDC. Pensons plutôt à valoriser nos terres et nos ressources humaines pour faire de notre pays une nation émergente.

On s’attaque à Macky à travers sa famille sans raison. Sommes-nous vraiment des croyants ?

On peut tout lui reprocher sauf de bafouer les règles les plus élémentaires de la constitution et des lois qui nous régissent.

Je m’étonne aussi de la position de ce « leader » politique qui crie sur les toits en invitant Macky ou un de ses ministres à la démission à chaque fois qu’il ya problème. Mais dans quelle sphère sommes-nous. Peut-on vivre dans ce monde sans problème ?

Pour construire ce pays, nous n’avons pas besoin de jeter de l’huile sur le feu à toute occasion. Soyons patriotes et œuvrons ensemble pour le développement de notre cher Sénégal. Notre pays a besoin de tous ses fils, Le Président Macky n’est que le chef d’équipe et tous les sénégalais quel que soit leur statut social, leur niveau intellectuel, ont leur partition à jouer pour atteindre l’émergence.

Si le bateau Sénégal chavire, nous périrons tous en mer !

Nous avons besoin de paix et de concorde dans notre nation.

Maky Sall a eu le pouvoir par la grâce de Dieu. C’est un homme posé, qui a reçu une bonne éducation et respectueux de la personne humaine. Personne ne l’a jamais entendu jeter de l’anathème sur quiconque. Ce sont ces valeurs qu’on doit inculquer à nos enfants pour nous épargner des dérives qu’on voit de par le monde.

Le pouvoir se conquiert, ça ne s’arrache pas. On est en démocratie !! Ces appels à la démission n’ont aucune valeur juridique, c’est à la limite immoral.

Ce qu’un prétendant à la présidence doit faire, c’est convaincre les sénégalais de son sérieux, de ses capacités à gérer et à développer ce pays et de sa volonté de réunir tout le monde autour d’un idéal républicain !

Le sectarisme ne peut prospérer et cette haine viscérale à l’endroit du président de la République ne peut servir et ne peut prospérer.

Allah est le seul juge et est seul habilité à donner le pouvoir à qui il veut, fût-il mon cousin berger peulh au fin fond du Djoloff ou mon cousin Toucouleur dans sa rizière de Podor!

Armons-nous de patience et aidons le président de la République à asseoir un état de droit pour construire un pays émergent.

Les griots d’hier de Macky devenus aujourd’hui ses pourfendeurs doivent arrêter leur jeu de dupes, on est en république. Le Président nomme qui il veut là où il veut, n’en déplaisent aux oiseaux de mauvais augure ! Restons sereins et faisons preuve de bon sens et de retenue dans nos actes et dires.

Cette victimisation permanente et ces démissions ou provocations médiatiques ne sont des épiphénomènes. Vous démissionnez pour dénigrer ou dénoncer un système où vous aviez évoluer pendant au moins quatre ans sans piper mot ou vous croyez vous faire de l’aura en pensant choisir le bon moment !. C’est du cinéma, de la mascarade. Un fonctionnaire doit avoir de la retenue. Le fonctionnaire, c’est par définition la loyauté envers son supérieur et non le déballage dans les médias.

Nous avons trop à faire  dans ce pays. Tu démissionnes aujourd’hui et dans deux semaines on t’oublie et tu resteras là à le regretter. On ne peut pas combattre un Etat car il a toujours les moyens de te mettre au pas!

La panne de l’appareil de  radiothérapie de l’hopital Aristide Le Dantec ne mérite pas autant de brouhaha et de polémiques car c’est queque chose qui peut arriver dans la marche d’un pays. On n’a pas besoin besoin de chercher des poux où il y en a pas surtout que l’Etat a pris en charge les malades pour leur évacuation au Maroc.

Je ne me présente point comme un donneur de leçons, mais, en tant que sénégalais, j’en appelle à l’union des cœurs, à un sursaut national et au respect mutuel ; valeurs morales qui seules peuvent aider à la construction du pays.

Le président Macky a de l’ambition pour ce pays et il s’y attèle sans démagogie ni folklore. Son rêve, à travers le PSE est de faire entrer notre pays dans le concert des nations émergentes. Les réalisations permanentes prouvent que le Sénégal avance. Le Sénégal est un et indivisible. Œuvrons ensemble pour sa prospérité.

 

Ndane Sarr, professeur de Mathématiques

Proviseur du lycée Seydina Issa Rohou Lahi

Membre de Convergence des Cadres Républicains.

 

 

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles