Commémoration descente spirituelle de  »Sanguebi » de Ouakam/23ième édition : Thierno Amadou Ba demande aux imams et guides religieux d’appliquer les recommandations du Saint Coran

Les rideaux sont tombés sur la 23ième  édition de la commémoration de la descente spirituelle de Mohamed Gorgui Seyni Gueye investi de la Lumière  de Insa dans la nuit du 22 au 23 Mars 1965.

Un événement  religieux qui s’est tenu ce Samedi 31 Mars d’abord dans la matinée à la mosquée de la divinité de Ouakam par la lecture du saint coran suivie de la cérémonie officielle tenue dans l’après-midi à la place publique située à quelques encablures du domicile du khalife.

Organisée par l’union musulmane culturelle Nabi Allah la manifestation a enregistré la présence des chefs religieux et coutumiers, des notables et autorités gouvernementales, administratives et locales.

Dans son discours Mohamed Nabi Gueye khalife et fils ainé de Mohamed Gorgui Seyni Gueye khalife de DIEU sur terre a appelé les musulmans à l’union et à rester dans le droit chemin et d’éviter la calomnie, le mensonge, l’adultère entre autres, mais de suivre les enseignements et recommandations du prophète de l’islam Psl. Nabi Gueye de terminer son allocution en declarant solennelement devant l’assistance et la ouma islamique la mosquée de la divinité la 2 eme kaaba et ouakam la mecque.

La ceremonie officielle a aussi été une occasion pour le khalife général de Bambilor ,aprés avoir dirigé la prière de timis de revenir largement sur les fondamentaux de l’islam en iinvitant les musulmans à changer de comportement et à œuvrer pour la paix et la concorde nationale.

Mais le plus attractif du message de Thierno Amadou Ba  à l’intention des pèlerins, c’est l’invite faite aux imams et aux marabouts qui ne sont intéressés que par l’argent et la belle vie , à se rappeler d’Allah , de la mort et du jour du jugement dernier mais surtout aux disciples à qui, il a demandé de s’occuper de leurs parents comme il se doit et de solliciter leurs prières car pour lui il n’ya pas meilleure bénédiction sur terre que celle des parents. D’aprésThierno Amadou on peut se tromper entre humain mais nul ne peut tromper le Tout Puissant.

Selon le marabout le comportement d’un bon croyant quelle que soit son appartenance religieuse ou politique doit être exempt de tout reproche.

Aly Saleh

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles