Code des télécoms Pour une démarche participative et inclusive l’ASUTIC lance une consultation citoyenne sur son actualisation

L’Association Sénégalaise des Utilisateurs des TIC (ASUTIC) a constaté que le code des télécommunications de 2011 n’a pas été élaboré dans une démarche participative et inclusive. De ce fait, il n’a jamais assuré une protection des utilisateurs des TIC par conséquent ASUTIC lance une consultation citoyenne dans le cadre du processus d’actualisation du code des télécoms de 2011 initié par le Ministère des Postes et des télécommunications du Sénégal.

La Loi est l’expression de la volonté de tous les sénégalais et tous les citoyens ont le droit de concourir personnellement, à sa formation. Ainsi, seul l’engagement citoyen permet de créer une loi porteuse de progrès, d’innovation et d’évolution positive dans la transparence.

Le nouveau code doit affirmer le caractère essentiel des télécommunications pour l’identité et la souveraineté sénégalaise. Ainsi, la participation citoyenne est nécessaire afin d’avoir un code des télécommunications du Sénégal qui vise à:

– Favoriser le développement des télécommunications partout au Sénégal en un système qui contribue à sauvegarder, enrichir et renforcer la structure sociale et économique du Sénégal;

– Permettre l’accès aux Sénégalais dans toutes les régions — rurales ou urbaines — du Sénégal à des services de télécommunication sûrs, abordables et de qualité;

– Promouvoir l’accession à la propriété des entreprises sénégalaises, et à leur contrôle, par des sénégalais et accroître leur efficacité et compétitivité, au niveau national et international.

L’Association Sénégalaise des Utilisateurs des TIC (ASUTIC) lance un appel à l’intelligence collective des sénégalais pour d’abord atteindre les objectifs ci-dessus mais ensuite pour que la consultation publique lancée par le Ministère des Postes et Télécommunications du Sénégal ne soit pas une pseudo consultation pour faire valider des décisions déjà prises. Les institutions et les groupes dominants ont de bonnes capacités à faire semblant d’évoluer pour que rien de substantiel ne change. La vigilance citoyenne est en alerte.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles