Chute mortelle du commerçant libanais, Jaber souffrait de problèmes psychiques

On en sait davantage sur ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire Jaber Ali. Le Sénégalo-libanais a chuté du 5ème étage d’un immeuble sis à la Rue Paul Hall x Tolbiac, mardi dernier à 08h 30 du matin. Les témoins de la scène ont tous parlé d’un suicide. Depuis lors, la police a ouvert une enquête qui commence à porter ses fruits.

Selon nos informations, la victime, âgée d’une soixantaine années, souffrait d’un état dépressif. Nos sources d’ajouter qu’Ali, comme l’appelaient ses proches, a séjourné dernièrement dans un hôpital psychiatrique de la capitale dakaroise.

Toutefois, ils n’ont pas souhaité s’avancer sur la nature de la maladie dont il souffrait, encore moins le nom de la structure sanitaire où il a été interné.

Il ressort aussi des premières bribes de l’enquête menée par les éléments du commissariat de Rebeuss que Jaber Ali vivait avec sa fille âgée d’une vingtaine d’années, qu’il était divorcé.

Pour rappel, Jaber Ali est tombé du 5e étage d’un immeuble. Il s’est cogné à la tête contre le balcon de la mosquée qui jouxte le bâtiment.

Aussitôt, les passants et les commerçants ont alerté les premiers secours. Qui ont trouvé le corps sans vie gisant dans une mare de sang. Il a été acheminé et déposé à la morgue de  l’hôpital Aristide Le Dantec pour les besoins de l’autopsie par les soldats du feu de Malick Sy.

L’enquête suit son cours pour déterminer avec exactitude les raisons de ce drame. A-t-il mis fin à sa vie ? A-t-il été poussé ? Ou encore, s’agit-il d’un malencontreux accident ? L’enquête le dira.

D’autant que, selon toujours nos sources, plusieurs personnes de l’entourage du défunt ont été auditionnées.

Source enquêteplus

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles