Cheikh Bamba Dièye du FSBJ : « Macky Sall nous parlait toujours de la patrie avant le parti, d’une gouvernance sobre et vertueuse, c’est tout le contraire… »

Sorti de son mutisme ce weekend à Saint-Louis, Cheikh Bamba Dièye n’a pas manqué d’égratigner le président Sall sur sa gestion. Il a aussi déploré les huées essuyés par son successeur à la mairie de la vieille ville et l’envoi prévu des 2000 soldats sénégalais au Yémen. Extraits:

«Nous avons mené le combat avec tous les hommes politiques pour une meilleure gestion de la justice sénégalaise», rappelle l’ancien ministre, qui constater : «mais, là, nous sommes totalement déçus parce que la situation que nous vivons actuellement est pire que celle qui prévalait sous le régime de Me Wade. Pourtant lors de la campagne électorale, le président Macky Sall nous parlait toujours de la patrie avant le parti, d’une gouvernance sobre et vertueuse. C’est tout le contraire que nous voyons présentement »
L’ancien maire de Saint-Louis a également déploré les huées dont son successeur  a été victime de la part des populations saint-louisiennes.

«C’est vilain. Les populations ne peuvent pas l’élire en 2014 et huit mois après l’insulter. Mansour Faye a été élu par les Saint-Louisiens. Ce sont les Saint-Louisiens qui ont voté pour lui. Ce n’est pas digne d’un Saint-Louisien. C’est vraiment un acte à bannir », a craché l’ancien maire de Saint-Louis.
Il n’a pas aussi manqué de dénoncer l’envoi de militaires sénégalais au Yémen au nom de l’Arabie Saoudite. La menace directe c’est le Mali, note Bamba Dièye, invitant l’Etat du Sénégal à être prudent sur ses engagements.

Source Ferloo.com

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles