C’est une grande désillusion pour Mamadou Lamine Massaly : Le parquet général se « désavoue » et le fait maintenir en prison

C’est encore la désillusion pour Mouhamadou Lamine Massaly. Pour la deuxième fois, il a vu sa liberté provisoire “annulée” par le parquet. Le scénario du 3 mars dernier s’est reproduit à la Cour d’appel. Alors que la Cour d’appel de Dakar a confirmé mardi, la décision du premier juge de lui accorder une liberté provisoire, le parquet général s’est pourvu en cassation. Or, comme à l’audience de flagrant délit, le parquet général ne s’était pas opposé à la requête des avocats du leader politique.

Le substitut général El Hadj Habib Samba Laobé Aw avait laissé entendre que la décision des juges du flagrants était “juste” et les arguments “pertinents”.

A la surprise générale, le parquet général a changé de position. Ainsi l’on est même tenté de se demander si réellement l’indivisibilité tant vantée par les parquetiers est effective ?

Quoi qu’il en soit, Massaly en prison depuis le 27 février et devant être jugé en flagrant délit, est encore parti pour durer en prison si l’on sait que la Cour suprême a un délai de trois mois pour se pencher sur le pourvoi du parquet général.

C’est une fois que la juridiction supérieure aura tranché que Massaly sera jugé par le tribunal des flagrants délits pour les faits de diffamation sur la gendarmerie et violences et voies de faits. Le Wadiste a été arrêté suite à des propos tenus au sortir de la cave.

Quelques jours auparavant, il avait été arrêté suite à une plainte déposée contre lui par la présidente du Conseil économique social et environnemental qui l’accuse d’injures publiques et de diffamation. Une affaire qui revient à la barre du tribunal correctionnel de Dakar le 27 avril prochain.

Source ‘’Enquête’’

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles