C’est Mbagnick Ndiaye qui l’annonce : « L’aide à la presse va complètement disparaître. En 2018, il n’y aura pas d’aide à la presse »

Que les patrons de presse se le tiennent pour dit : ‘’L’aide à la presse va complètement disparaître. En 2018, il n’y aura pas d’aide à la presse’’, selon le ministre de la Culture et de la Communication Mbagnick Ndiaye. Il l’a dit hier à l’Assemblée nationale, au cours du vote du projet de code de la presse. N’allez pas croire que cette nouvelle déclaration de M. Ndiaye serait comme la première qui assurait qu’il n’y aurait pas d’allocations versées aux entreprises de presse, en 2017.

D’ailleurs hier, un député s’est demandé pourquoi le ministre était revenu sur sa décision. ‘’Cette année, plus que les autres années, les entreprises de presse avaient besoin de cette aide. Parce qu’il y a une crise à cause du format économique. Un journal vendu à 100 F ne peut pas être rentable, sauf si on a un tirage énorme’’, a expliqué le secrétaire d’Etat à la Communication Yakham Mbaye.

En outre, beaucoup de députés ont demandé à quoi servait l’aide à la presse et ont dénigré, à souhait, les patrons de presse. Ils pensent que l’aide ne profite pas aux reporters, mais au seul patronat.

‘’Il faut dire, pour l’aide à la presse, que les subventions sont allouées aux patrons de presse, mais pas aux journalistes’’, a tenu à préciser le secrétaire d’Etat à la Communication Yakham Mbaye. Mais le problème ne va plus se poser. Car il sera mis en place un Fonds d’appui au développement de la presse. Ainsi, toutes les entreprises ne seront pas éligibles.

Seules celles qui ont des projets ‘’viables et fiables’’ en bénéficieront. Il est prévu de faire siéger au comité chargé de délivrer ces fonds des ‘’experts’’ qui apprécieront la qualité des projets soumis.

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel va lui aussi être enterré. Il sera remplacé par l’Autorité de régulation audiovisuelle (Ara). ‘’Il aura plus de pouvoir que le Cnra. Avec le tribunal des pairs, ils pourront ensemble sanctionner des journalistes. Ce qui peut mener jusqu’au retrait de la carte nationale professionnelle’’, a annoncé Yakham Mbaye.

Source enqueteplus.com

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles