Certificat de conformité PCI-DSS : Menace de pénalités pour banques non certifiées

M. Blaise Ahouantché, directeur général du GIM-Uemoa a procédé à la remise du certificat de conformité PCI-DSS à la CNCAS. Il a précisé que la communauté bancaire doit se conformer sans délai à la certification PCI-DSS sous peine de sanctions pécuniaires. D’aprés le directeur général de GIM-Uemoa, ils ont une mission importante, c’est de garantir la sécurité des transactions au sein de la zone Uemoa, les transactions de ce qu’on appelle les transferts monétiques, la cybercriminalité.

« C’est pour ça, il y a quelques années, nous avons initié un gros chantier de sécurisation dont tous les acteurs comme les banques doivent s’y conformer. La caisse nationale de crédit agricole, dans le cadre du volet de mutualisation de la prise en charge de sa sécurité, elle a été la première banque aujourd’hui à être certifiée. Et j’encourage toute la communauté bancaire du Sénégal et également dans la sous-région à s’engager dans ce projet important qui garantit la confiance dans l’utilisation des monnaies de payement dans le cadre bancaire, de téléphone, et le GIM est le gendarme de veiller à ce que toutes les banques se conforment et que ensemble, nous pouvons lutter contre la cybercriminalité au sein de la zone UEMOA », note M. Blaise Ahouantché.

Il rajoute : « Le délai est tout de suite et on a mis en place des pénalités, donc, il faut que les banques se conforment rapidement. On va surveiller d’ici la fin de l’année les différents points mais je pense que la question de la sécurité, c’est une urgence. Les pénalités, ce sont des pénalités financières, on n’a pas le choix, il vaut mieux vraiment se conformer sinon, on est obligé de les sanctionner parce que c’est la confiance des consommateurs qui est en jeu ».

D’après lui les questions de blanchiment concernent à la fois la monnaie fiduciaire mais concernent aussi la transaction des monnaies électroniques parce que les transactions électroniques ne sont que la dématérialisation des avoirs.
« Nous sommes partie prenante à toutes les questions liées à la lutte contre la blanchiment d’argent, capitaux, donc le financement contre le terrorisme. Cette certification est un pas important dans ce processus engagé par les Etats », précise le directeur général de GIM-UEMOA.

M. Malick Ndiaye, directeur général de la caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (CNCAS), souligne : « Nous sommes aujourd’hui ici pour fêter la certification à la norme PCI-DSS, c’est une norme importante. Nous avons depuis 2014 entamé ce chantier et depuis 2 ans, j’ai demandé à mes collaborateurs d’accélérer le processus de certification tant bien même, le GIM-UEMOA qui est notre partenaire là-dessus, avait donné des délais supplémentaires à l’ensemble des comités bancaires pour entamer le projet. J’ai demandé à ce que nous, qu’on puisse conduire le projet, on ne le remet pas à plus tard car nous avons beaucoup de chantiers. Avec cette certification, la CNCAS est la première banque à être certifiée de l’UEMOA ».

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles