Cérémonie religieuse annuelle : Santhi Meïssa étale ses doléances à Boune Abdallah Dionne, pour un « mieux-vivre »

La cérémonie religieuse de Santhi Meîssa, localité située dans le département de Kébémer a été une occasion pour les populations d’étaler leurs doléances au Premier ministre Mouhamed Boune Abdallah Dionne.

De l’enclavement de la zone à l’inexistence d’infrastructures de bases, s’ajoutent les problèmes d’accouchement et d’accès aux postes de santé, ont expliqué les notables de Santhi Meïssa.

La localité, déplorent toujours les notables, ne dispose pas de collèges d’enseignement secondaire, ce qui explique son faible taux de scolarité. Après la réussite à l’entrée en sixième c’est la galère pour les parents pour faire poursuivre leurs études à leurs fils.

Autre localité, autre région, mais avec les mêmes simulitudes, Sésséme Santhiane,  aussi manque d’eau, d’électricité et d’infrastructures.

Sésséme Santhianek, nichée dans la commune de Diourbel avec son quartier populaire Thierno Kandji a besoin d’un minimum vital pour sortir de sa précarité, crient ses populations.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles