AFD/UNICEF: Cérémonie de signature de la convention de financement d’un montant de 1,5 millions d’euros

Afin de systématiser la distribution de carnets de santé et l’enregistrement des naissances pour environ 400 000 enfants du Sénégal, l’Agence Française de Développement (AFD) met à la disposition de l’UNICEF 1,5 millions d’euros, soit près de 984 millions de francs CFA. Cette contribution, nous dit un communiqué parvenu à notre rédaction, s’inscrit dans le projet plus global d’appui à la gratuité des soins de santé pour les enfants de moins de 5 ans mis en œuvre par l’Etat du Sénégal.

Madame Laurence Hart, Directrice de l’Agence Française de Développement (AFD) au Sénégal, et Monsieur Manuel Fontaine, Directeur régional du bureau de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre ont signé hier, 5 novembre 2015, une convention de financement d’un montant de 1,5 millions d’euros, soit environ 984 millions de FCFA en présence de Mme Marie-Pierre Nicollet, Directrice du Département du Développement Humain à l’AFD Paris.

Le Dr. Bocar Daffé, Directeur de la Santé de la Reproduction et de la Survie de l’Enfant, Monsieur Cheikh Seydi Aboubacar Mbengue, le Directeur Général de l’Agence de la Couverture Maladie Universelle (CMU) et Madame Laylee Moshiri, la Représentante de l’UNICEF au Sénégal, ont  également pris part à la cérémonie, nous dit-on.

Ce financement vise à contribuer au renforcement du système d’information sanitaire et à l’augmentation de l’enregistrement des naissances dans les régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor.

Selon toujours le communiqué, il s’inscrit dans le cadre du projet global d’appui à la gratuité des soins pour les enfants âgés de moins de cinq ans soutenu par l’AFD à hauteur de 8 millions d’euros, soit 5,2 milliards de FCFA mis en œuvre par l’Etat du Sénégal. Ce projet vise à contribuer à la réalisation de la Couverture maladie universelle portée par la nouvelle Agence CMU.

La subvention de 1,5 millions d’euros accordée par l’AFD est une grande première qui permettra la réalisation d’activités spécifiques dans lesquelles la compétence et l’expertise de l’UNICEF sont reconnues. Il s’agit :

– d’augmenter l’accès aux services d’enregistrement des naissances à travers son inclusion dans le paquet d’activités de services de santé et à travers des campagnes d’enregistrement systématique dans les départements de Bounkiling, Bignona et Oussouye ;

– de renforcer l’accès aux soins des enfants de moins de 5 ans par la disponibilité et l’utilisation du carnet de santé dans les 9 départements des régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor ;

– d’augmenter la demande de services pour le carnet de santé et l’enregistrement des naissances à travers une sensibilisation des parents, des gardiennes d’enfants et des communautés dans les départements ciblés ; mais aussi d’assurer le suivi et l’évaluation réguliers de la mise en œuvre des interventions.

Selon leurs perspectives, environ 400.000 enfants âgés de moins de cinq ans bénéficieront de ce projet. Parmi les résultats attendus, au moins 90% des naissances assistées seront enregistrées à l’état civil et au moins 90% des enfants non déclarés et identifiés lors de campagnes de masses pourront être enregistrés à l’état-civil. Le projet vise aussi à assurer qu’au moins 90% des enfants de moins de 1 an dans les zones ciblées disposent du carnet de santé pour un accès aux services de santé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles