CENTRE DE PRISE EN CHARGE INTÉGRÉE DES ADDICTIONS : 1172 personnes ont déjà reçu des traitements de substitutions depuis sa création

Depuis l’ouverture du Centre de prise en charge intégrée des addictions (Cepiad) à l’hôpital Fann en 2015, les usagers de drogues le sollicitent régulièrement. Après quatre ans d’existence, plus d’un millier d’hommes et de femmes ont pu bénéficier de ces services.

Un ouf de soulagement pour les usagers de drogues. Depuis l’ouverture du Centre de prise en charge intégrée des addictions (Cepiad) à l’hôpital Fann, les consommateurs de drogues injectées, d’héroïne, de chanvre-indien ont retrouvé le sourire, car il leur permet de réintégrer la société. Elles 1172 personnes dont 1095 hommes et 77 femmes de 15 à 70 ans à être admis et à recevoir des traitements de substitutions après quatre ans d’existence. Dans ce centre, ce sont les personnes ayant des problèmes avec l’héroïne qui sont sous méthadone, un traitement de substitution. Et le reste des patients est suivi en ambulatoire.

Selon Cheikh Touré de l’Organisation des Nations Unies contre la drogue et le crime (Onudc), les jeunes, les femmes et les personnes âgées peuvent être touchées et sont prises en charge sans aucune distinction dans ce centre qui offre également des soins pour l’infection à Vih/Sida et les hépatites à cause du partage des aiguilles. Il s’exprimait en marge de la cérémonie de lancement de la 32ème Semaine de sensibilisation et de mobilisation contre les drogues tenue au Lycée des Parcelles assainies situé dans la commune de Golf sud sous le thème : « Prévention de l’usage des drogues en milieu scolaire : une approche inclusive et participative pour préserver l’avenir de la jeunesse sénégalaise ».

Ce dernier a profité de cette occasion pour faire comprendre à qui veut qu’il est important que les écoles aient une réelle stratégie de lutte contre la consommation d’alcool, de tabac et de substances, qui s’applique à l’ensemble des élèves et du personnel. Cette année, par ailleurs, le thème choisi par l’Onudc pour célébrer la journée internationale contre l’abus et le trafic de drogue met l’accent sur « La santé et la justice ».

Raison pour laquelle, ce dernier a indiqué que pour lutter efficacement contre le problème de la drogue dans le monde, il est impératif que les institutions responsables de la justice pénale, de la santé et des services sociaux, travaillent en étroite collaboration afin d’amener des solutions intégrées une approche équilibrée, conformes aux conventions internationales sur le contrôle des drogues, aux obligations en matière des droits de l’homme et aux objectifs de développement durable. Pour l’année 2019, précise-t-il, l’Onudc, lancera une enquête scolaire nationale sur l’usage des drogues auprès des écoles secondaires pour sensibiliser davantage les élèves sur les méfaits de la drogue. Et va lancer également le programme de compétences familiales dénommé « Strong Families ».

Ce programme va permettre de lister les compétences familiales à travers des interventions décrites dans les normes internationales de l’organisation qu’il représente au Sénégal. Pour Aïssatou Sow Diawara, mairesse de Golf sud, prenant la parole a alerté les parents d’élèves sur l’usage de drogues en milieu scolaire. « L’utilisation de la drogue en milieu scolaire prend une proportion inquiétante ces dernières années. Raison pour laquelle, nous appelons les parents à surveiller davantage leurs enfants », a-t-elle déclaré. Avant d’ajouter : « Nous nous engageons à mener un combat sans merci pour bouter ce fléau dans notre commune ».
Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l’Intérieur, venu présider la cérémonie de sensibilisation contre les drogues, a fait savoir que le choix du lycée des Parcelles assainies n’est pas fortuit. En effet, ce quartier a connu un développement démographique fulgurant. Raison pour laquelle, cet événement y est tenu avec la participation des forces de défense et de sécurité pour endiguer le phénomène de la drogue dans cette partie de la capitale sénégalaise, Dakar.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles