Centrafrique 15 morts dans l’affrontement entre des groupes armés au Nord-est du pays

Le député de la ville de Bocaranga (nord- est de Centrafrique) Anicet Georges Dologuélé, également challenger de Faustin Archange Touadéra au second tour de la présidentielle de février 2016, a dénoncé samedi à Bangui, le bilan de 15 morts et des pillages dans sa ville suite aux affrontements entre les anti balakas et le groupe armé composé des ex-sélékas dénommé 3R (Retour, Réclamation et Réparation).

Des centaines de personnes se sont réfugiées dans la brousse à environ 15 à 20 km de la ville, entre jeudi et vendredi, suite à ces affrontements.

A la suite des accrochages, les bases de deux organisations humanitaires internationales ont été pillées et l’une d’entre elles, incendiée. L’Eglise ainsi qu’une partie du marché ont été aussi brûlés entrainant des pillages de magasins.

Les affrontements entre les groupes armés ont aussi fait plusieurs blessés parmi les populations civiles.

Certaines personnes ont également fuit le centre de Bocaranga pour se réfugier près de la base de la MINUSCA gardé par les casques bleus bangladais.

Les casques bleus de la MINUSCA déployés à Bocaranga sont intervenus pour arrêter les violences et ont ouvert le feu contre les éléments des deux camps. La protection du camp de déplacés, de l’hôpital et des installations des ONGs a été renforcée et un hélicoptère de la Force de la MINUSCA a été mis à contribution pour ramener le calme.

Anicet Georges Dologuélé appelle les groupes armés à épargner les populations des violences qui ne font que plonger le pays encore plus dans la misère.

Source APA

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles