Célébration 1ère journée des Droits de l’Homme, la commission de la CEDEAO met en exergue les Droits de la Femme

La Commission de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) félicite tous les citoyens de la Communauté à l’occasion de la célébration de la première Journée des Droits de l’Homme de la CEDEAO.

Le thème de cette première journée est la promotion et la protection des droits des femmes dans toutes leurs formes, y compris des sous-thèmes tels que le droit des femmes dans la gouvernance et la participation politique, le droit des femmes dans l’économie, la responsabilisation et le développement, le droit des femmes dans la médiation, la paix et la sécurité, et le droit des jeunes en général et des jeunes femmes en particulier.

La Commission de la CEDEAO note avec une profonde préoccupation que, malgré la ratification par les États membres de nombreux instruments régionaux et internationaux des droits de l’homme visant à promouvoir le droit des femmes, la discrimination à l’égard des femmes est encore importante dans la région.

La Commission note en outre que ces situations violent non seulement le principe de l’égalité des droits et du respect de la dignité humaine, mais constituent également un obstacle à la participation des femmes à la vie politique, sociale, économique et culturelle de leurs pays et entravent la réalisation d’une région de la CEDEAO intégrée, prospère et développée.

A cet égard, la Commission de la CEDEAO invite les institutions nationales de défense des droits de l’homme et les autorités gouvernementales chargées de promouvoir et de protéger les droits de l’homme en faveur des citoyens, de prendre les mesures nécessaires, afin de mettre en application les Conventions, protocoles et cadres juridiques internationaux visant à promouvoir et à protéger les droits des femmes.

On ne saurait trop insister sur l’importance des droits des femmes dans la promotion du développement économique. Il est donc temps que les États membres prennent les mesures idoines afin de promouvoir le droit des femmes et leur capacité de participer aux efforts économiques de leurs pays. A cet égard, leur capacité d’accéder au crédit, à la terre et de bénéficier des lois pertinentes sur l’héritage, devrait être facilitée pour leur permettre d’être économiquement autonomes.

La Commission de la CEDEAO exprime sa profonde gratitude à la Présidente de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement, S.E Madame Ellen Johnson Sirleaf, ainsi qu’aux gouvernements des États membres pour leur soutien constant et les politiques mises en œuvre dans le but d’assurer la promotion et la protection des droits de l’homme pour le bénéfice des citoyens de la Communauté. La Commission souhaite à tous les citoyens de la Communauté une très bonne Journée des Droits de l’Homme de la CEDEAO.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles