CEDEAO TIC : les ministres en charge des télécommunications et des TIC valident le free roaming

Les ministres de la CEDEAO en charge des télécommunications et des TIC ont approuvé le règlement régional sur l’itinérance pour les pays membres. Son approbation a été prise lors de la 15e réunion des ministres concernés qui s’est tenue le 6 octobre à Praia Cabo Verde.

Le président de la CEDEAO pour les télécommunications et les TIC, le Dr Isaias Barreto da Rosa, a qualifié cette décision d’historique et qui va «toucher la vie des citoyens ordinaires de la CEDEAO et apporter des contributions considérables à notre processus d’intégration régionale. La sous-région,  au fur et à mesure que nous passons de la CEDEAO des États va vers une CEDEAO de la population ».

Le règlement régional gratuit sur l’itinérance comprend une feuille de route de mise en œuvre claire qui débutera au début de 2018.

Lors de la réunion ministérielle, un certain nombre d’autres décisions importantes ont également été prises pour favoriser le développement du secteur des TIC en Afrique de l’Ouest. Cela comprend une loi supplémentaire révisée sur l’accès universel et le service et son financement pour l’accès numérique.

En plus de cela, il y a une liste de laboratoires sélectionnés pour l’accréditation des décodeurs de la TNT dans la région afin d’assurer la conformité avec les normes adoptées par la CEDEAO; Comité régional de coordination du spectre, etc.

Un autre sujet important discuté lors de cette réunion était la promotion de la cybersécurité en Afrique de l’Ouest et le programme de cybersécurité de la CEDEAO. Cette initiative vise à aider les États membres de la CEDEAO à développer leurs stratégies nationales de cybersécurité, à créer une équipe nationale d’intervention en cas d’urgence informatique (CERT) et à améliorer la législation cybernétique et à former les procureurs des juges, les forces de l’ordre, etc.

Pour rappel, des experts des Etats membres de la CEDEAO se sont réunis à Praia du 2 au 5 octobre 2017 pour préparer la réunion ministérielle.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles