CEDEAO : tenue de la 2ième réunion du comité de direction D’AGOSE-AO sur l’amélioration de la gouvernance de l’énergie en Afrique de l’ouest

La Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), en collaboration avec l’Union européenne (UE), a organisé la deuxième réunion du Comité directeur pour l’amélioration de la gouvernance du secteur de l’énergie des États membres de la CEDEAO – AGoSE-AO.

C’est dans le but d’harmoniser, des cadres institutionnels, législatifs et réglementaires afin d’améliorer les investissements dans les énergies renouvelables, la suffisance énergétique et l’accès aux énergies modernes dans la région.

D’après le communiqué de l’institution communautaire, lors de la réunion qui s’est tenue le 16 septembre 2019 à Abuja, au Nigéria, les participants ont examiné le rapport d’avancement du programme AGoSE et son plan de travail et ont validé les recommandations de son équipe d’assistance technique afin de garantir la bonne exécution du programme.

Lors de l’ouverture de la réunion, la Commissaire en charge de l’énergie et des mines de la Commission de la CEDEAO, Sediko Douka, a déclaré que la réunion donnerait des orientations claires à l’équipe technique chargée de la mise en œuvre du programme afin de permettre la poursuite sans heurt des activités et des composantes du programme.

Ceci, at-il dit, contribuera à améliorer la gouvernance du secteur de l’énergie en Afrique de l’Ouest et à la mise en place d’un cadre institutionnel et réglementaire propice à la promotion des investissements dans le secteur.

Également présent à la réunion, le chef de la délégation de l’Union européenne au Nigéria et la CEDEAO, Kurt Cornelis, a saisi l’occasion pour appeler au renforcement du leadership et de la gouvernance dans la région car «les questions de gouvernance expliquent en grande partie les conditions de matérialisation de l’intégration des secteur de l’énergie en Afrique de l’Ouest », a-t-il déclaré.

Le programme AGoSE a été lancé en mai 2018 et est financé par le 11e Fonds européen de développement pour un montant de 32 millions d’euros.

Son comité de pilotage est composé de représentants de l’autorité de régulation régionale de l’électricité de la CEDEAO, de son Centre pour l’énergie renouvelable et l’efficacité énergétique, du pool énergétique d’Afrique de l’Ouest, de l’Union monétaire économique de l’Afrique de l’Ouest, de l’Agence allemande de développement (GIZ), de l’Agence luxembourgeoise de coopération et de développement (LuxDev). ), le secrétariat de la Charte de l’énergie et NTU International.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles