CEDEAO-Suisse : un accord de 3 milliards de francs CFA signé pour stimuler l’investissement dans l’élevage

La Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a conclu avec la Suisse un accord mutuellement avantageux de 3 milliards de francs CFA pour stimuler l’investissement dans l’élevage dans les pays côtiers de son giron.

Le président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou, qui a signé l’Accord avec l’Ambassadeur de la Suisse au Nigéria, au Tchad, au Niger et à la CEDEAO Eric Mayoraz à Abuja au Nigeria le 25 juillet 2018, a souligné la volonté de la Commission coopération avec les partenaires de développement pour le développement économique de la région.

Le communiqué qui nous est parvenu relève qu’au cours d’une brève cérémonie, qui comprenait des appendices de signatures des deux parties, la Commission de la CEDEAO et la Suisse se sont engagées à respecter les principes de l’Accord triennal qui s’étendra de 2018 à 2021.

Le président Brou, soutenu par les hauts responsables de la Commission conduite par le commissaire à l’agriculture, à l’environnement et aux ressources en eau, M. Sékou Sangaré, a remercié l’envoyé suisse pour le partenariat existant entre la Suisse et la Commission de la CEDEAO.

La signature de l’accord devrait renforcer les activités d’élevage et, par extension, la production agricole dans les 15 pays membres de la CEDEAO.

Répondant aux chaleureuses remarques du président Brou, l’ambassadeur Mayoraz, qui était flanqué du conseiller politique de l’ambassade de Suisse, M. Pascal Holliger, a salué l’excellente relation entre la CEDEAO et la Suisse et a souligné la coopération fructueuse dans de nombreux domaines tels que la paix et la sécurité, mouvement de personnes de marchandises, l’élevage de bétail ainsi que la coopération dans le traitement des questions liées à la transhumance.

L’Ambassadeur Mayoraz a exprimé l’espoir que la Commission de la CEDEAO ouvrira prochainement une mission permanente auprès des organisations internationales et des Nations Unies à Genève, en Suisse.

Cette signature fait suite à l’accord conclu en 2017 avec une lettre d’intention et un plan d’action entre les deux parties qui renforcent le dialogue existant.

Considérant le rôle stratégique du renforcement des capacités dans la promotion de l’économie agricole, des organisations professionnelles et paysannes en Afrique de l’Ouest, la Commission de la CEDEAO espère améliorer la sécurité alimentaire dans les Etats membres avec un Accord tel que signé avec la Suisse.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles