CEDEAO : sensibilisation sur l’importance de la carte d’identité biométrique nationale et de la lutte contre la traite des personnes

La Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), dans le cadre du projet CEDEAO-Union européenne «Appui à la libre circulation des personnes et des migrations (FMM) en Afrique de l’Ouest», se lancera sur une campagne de sensibilisation et de sensibilisation de quatre jours en faveur de la carte d’identité biométrique nationale (ENBIC) de la CEDEAO et de la lutte contre la traite des personnes du 23 au 26 avril 2019.

Un communiqué parvenu à www.lactuacho.com informe que la délégation pour la campagne de plaidoyer et de sensibilisation sera dirigée par des représentants des directions mouvement et humanitaire de la Commission de la CEDEAO et sera appuyée par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), le Service d’immigration du Nigéria (NIS) et l’Agence nationale pour l’interdiction du Nigéria. de la traite des personnes (NAPTIP).

La campagne qui traversera les frontières Nigeria-Bénin-Togo vise à impliquer des acteurs clés tels que les transporteurs et les forces de l’ordre chargées de la gestion des frontières dans le but de les sensibiliser au rôle de l’ENBIC dans la lutte contre la traite des êtres humains et au renforcement de la sécurité. architecture et gestion des données aux frontières de la CEDEAO.

L’ENBIC, qui améliorera la libre circulation des personnes, des biens et des services, a été adopté comme document de voyage valable dans la région de la CEDEAO et a donc été déployé au Ghana, au Sénégal et en Guinée Bissau.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles