CEDEAO/ Phénomène des enfants dans la rue : « Leur vulnérabilité, en situation d’abandon, de désœuvrement… doit être source de vive préoccupation », selon Massamba Sène

« La vulnérabilité des enfants dans la rue, dans une situation d’abandon, de désœuvrement et d’ignorance dont des insurgés et groupes terroristes de tout acabit profitent, pour les mettre en première ligne lors des conflits, doit être source de vive préoccupation, car demain, ils pourraient être tentés par des actes immoraux pour assurer leur survie ».

C’est la conviction de Massamba Sène, le directeur de cabinet du ministre de l’Intégration africaine qui s’exprimait, ce mardi 23 juin 2015,  au nom du premier ministre sénégalais, lors de l’ouverture d’un atelier de lancement du projet régional d’accompagnement des Etats membres de la CEDEAO pour l’éradication du phénomène des enfants dans la rue,

Campant le contexte, il a indiqué que la crise économique que mondiale, et même remontant plus loin jusqu’aux plans d’ajustement structurels et la dévaluation du franc CFA, l’Afrique de l’Ouest assiste au «spectacle insupportable de ces enfants vivant dans la rue, sans foyer (et) dénués de toute assistance véritable».

Mais avant lui, la présidente de la Cour de Justice de la Communauté, la juge Maria do Céu Sivla Monteiro, avait insisté sur ce phénomène des enfants dans la rue, pour dire qu’il a augmenté de façon exponentielle dans notre espace sous régional, sans que les institutions ni les familles n’arrivent à y apporter une réponse adéquate.

C’est pourquoi rappelant une des dispositions pertinentes de la Convention des Nations unies sur les droits de l’enfant qui consacre que «les Etats parties reconnaissent le droit de tout enfant à un niveau de vie suffisant pour permettre son développement physique, mental, spirituel, moral et social», Mme Salamatu Hussaini Suleiman, la présidente de la Cour de Justice communautaire a souligné que c’est aux Etats qu’il incombe le devoir de prendre toutes les mesures nécessaires pour que cette responsabilité soit assumée, notamment par les parents.

«Nous avons une tâche très importante à portée de main lors de cet atelier, qui est de jeter les bases pour l’éradication d’un phénomène contraire à notre bien-être collectif dans la région. Je nous enjoins d’être audacieux et de nous efforcer de façonner une approche holistique pour aborder le problème des enfants dans la rue, en examinant nos législations actuelles en vue d’identifier les raisons pour lesquelles elles ne sont pas correctement appliquées», a-t-elle dit.

Cet atelier de trois jours qui réunit plusieurs dizaines d’experts de la sous-région, a démarré hier lundi, au niveau des experts, devrait permettre d’examiner l’application des conventions internationales ratifiées pars nos états ou la possibilité d’adopter une nouvelle législation si nécessaire, pour éradiquer le phénomène.

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles