CEDEAO : ouverture d’une rencontre consultative menant vers des infrastructures régionales de qualité

La Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), en collaboration avec l’Union européenne et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), a décidé de soutenir les infrastructures régionales de qualité, via une réunion consultative afin de développer un Système Régional d’Accréditation (RAS).

Le Commissaire à l’industrie et à la promotion du secteur privé de la Commission de la CEDEAO, M. Kalilou Traoré, dans ses remarques d’ouverture d’une réunion de quatre jours qui a débuté le 6 novembre 2017 à Abuja au Nigeria, a souligné l’importance des infrastructures de qualité.

Le commissaire a déclaré que «des infrastructures de qualité renforceront l’environnement des affaires en fournissant à notre région les moyens d’améliorer l’offre de produits et de services et d’assurer la protection des clients».

Il a donc pris note des mesures prises pour aligner l’infrastructure régionale de qualité sur les meilleures normes internationales. « Entre autres, la CEDEAO a élaboré une politique nationale de qualité qui comprend des plans et des matrices d’action dans tous les États membres », a-t-il ajouté.

Frank Okafor, qui représentait l’ambassadeur de l’UE au Nigeria et M. Karlsen Ketil de la CEDEAO, a indiqué que suite à l’adoption en juin 2017 du règlement relatif au fonctionnement et au fonctionnement du conseil communautaire, les comités communautaires, le système régional d’accréditation ainsi que la mise en place de l’Agence de la CEDEAO pour la Qualité (ECOWAQ) par le Conseil des Ministres, le programme a progressivement atteint un seuil de durabilité et d’impact.

Il a aussi souligné que l’UE a contribué au processus de construction d’une culture de qualité en Afrique de l’Ouest grâce à un financement de plus de 50 millions d’euros au cours des dix-sept dernières années et fournira des fonds supplémentaires pour les programmes régionaux d’infrastructures de qualité.

A cette fin, le Dr. Francis Alaneme, représentant du ministre nigérian de l’Industrie, du Commerce et de l’Investissement, Dr.Okechukwu Enelamah, a encouragé la CEDEAO, les Etats membres et les partenaires à continuer à participer pleinement au développement du processus d’accréditation, avec un système d’évaluation de la conformité efficace, durable et créateur de richesse dans la région.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles