CEDEAO : ouverture à Abuja d’une réunion technique sur l’opérationalisation du cadre de protection de l’enfant

Une réunion technique de deux jours sur l’opérationalisation du cadre de protection de l’enfance de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a débuté le 26 septembre 2018 à Abuja, au Nigeria.

La réunion vise entre autres à examiner les moyens de populariser le Cadre stratégique de la CEDEAO pour le renforcement des systèmes nationaux de protection de l’enfance afin de prévenir et de répondre à la violence, aux abus et à l’exploitation des enfants en Afrique de l’Ouest.

Selon le communiqué parvenu à notre rédaction, dans ses remarques liminaires, la directrice de la Commission de la CEDEAO, Sintiki Ugbe, a souligné que la protection de l’enfant, en tant que question intersectorielle, avait aussi des implications sur le développement physique, social et mental de l’enfant.

Représentée par le directeur principal du programme, Gender and Child, le docteur Bolanle Adetoun,  a soutenu que la riposte à la protection de l’enfant devait nécessairement toucher tous les segments de la société, notamment les familles, les groupes locaux et communautaires et les organisations confessionnelles.

Ceci, at-elle souligné, s’ajoute à la participation des gouvernements aux niveaux local, national, régional et mondial.

«Les enfants sont notre héritage et notre avenir. Nous devons aborder leurs problèmes pour la postérité et le fonctionnement efficace de la société. Les droits de l’enfant sont en effet notre avenir et toutes les mains doivent être sur le pont pour préserver l’avenir », a-t-elle ajouté.

Outre le fait qu’ils ont contribué à obtenir l’adhésion du Cadre aux différents partenaires, la réunion a également été appelée à concevoir des moyens de sensibiliser les participants au contenu et au contexte du cadre stratégique de la CEDEAO.

Dans l’ensemble, le cadre vise à renforcer les systèmes nationaux de protection de l’enfance, à intégrer la protection des enfants dans tous les programmes pertinents menés dans les États membres, à créer des synergies et à promouvoir la collaboration dans toutes les activités liées à la protection de l’enfance.

La présentation d’une vue d’ensemble d’une stratégie réalisable pour atteindre les objectifs souhaitables et ainsi que des points sur le renforcement des systèmes de protection de l’enfance dans la région pour prévenir et répondre aux risques et aux vulnérabilités des enfants ont été faits par le Dr Adetoun.

Parmi les questions examinées lors de la réunion figure la sensibilisation des communautés, en particulier en ce qui concerne les divergences d’opinions sur ce qui constitue la maltraitance des enfants et le mariage des mineurs en raison des différences de cadre culturel.

Les partenaires qui participent à la réunion sont: ONU Femmes, Plan International et Save the Children.

Le cadre stratégique sur la protection de l’enfance a été approuvé par les chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO en 2017.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles