CEDEAO Les questions institutionnelles aussi à l’ordre du jour du 49ème sommet ordinaire

Le président sénégalais Macky Sall a exhorté tous les Etats membres à s’acquitter de leurs obligations statutaires en versant, à bonne date, et intégralement, leurs contributions au titre du prélèvement communautaire.

Il a aussi  invité la Commission à poursuivre la rationalisation de ses structures et de ses dépenses, de même que le recentrage de ses objectifs stratégiques par une meilleure définition des priorités de la Communauté.

Ainsi, s’est-il réjoui des mesures déjà prises par le président de la Commission de la CEDEAO, Marcel A. de Souza, dans ce sens.

Auparavant, le président de la Commission, Marcel A. de Souza, a rappelé le plan d’austérité pour le redressement de la trésorerie et la rationalisation des dépenses qu’il a mis en place.

Ce plan, a-t-il fait savoir, prend en compte la maîtrise des charges, l’amélioration des structures de gouvernance et de gestion pour créer une meilleure synergie entre les institutions communautaires, ainsi que celle de l’image de marque de la CEDEAO.

Avant son intervention, M. de SOUZA, a officiellement prêté serment devant le parterre des chefs d’Etat et de gouvernement présents à cette session.

Outre l’investiture du chef de l’organe exécutif de la CEDEAO, cette session est consacrée à l’examen du rapport de la 76ème réunion ordinaire du Conseil des ministres de la CEDEAO ainsi que de celui de la 36ème session ordinaire du Conseil de médiation et de sécurité de l’organisation régionale.

Les dirigeants ouest-africains doivent également passer en revue le mémorandum sur l’état d’avancement des négociations de l’Accord de partenariat économique (APE) entre l’Afrique de l’Ouest et l’Union européenne, de même que celui relatif à la signature d’un Accord d’entente (M.O.U.) entre la CEDEAO et la Turquie.

Ils doivent se pencher aussi sur le mémorandum sur la soumission des candidatures des ressortissants des Etats membres aux postes ouverts dans les organismes régionaux ou internationaux, et sur le rapport intérimaire 2016 du président de la Commission de la CEDEAO, Marcel A. de SOUZA.

Il sera aussi question, au cours de cette rencontre, de fixer la date et le lieu du 50ème  sommet ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, et d’élire le nouveau président en exercice de ladite Conférence.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles