CEDEAO: les ministres du commerce se mobilisent pour améliorer l’intégration économique régionale

Les ministres du commerce de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont entrepris de renforcer l’intégration économique entre les États membres en les exhortant à adopter et présenter une position commune fondée sur les instruments régionaux lors des négociations de l’ALECC.

C’était l’une des principales recommandations des ministres lors de la réunion régionale qui s’est tenue le 24 mai 2018 à Abuja au Nigeria pour délibérer sur les politiques commerciales incluant l’Accord de partenariat économique Afrique de l’Ouest-Union européenne (UE) et la CEDEAO. Politique commerciale commune (CTP).

Le communiqué parvenu à notre rédaction, relève que le président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou, représenté par la vice-présidente de la Commission, Mme Finda Koroma, noté que la réunion montrait l’objectif commun des États membres de sortir la région de la pauvreté, de l’insécurité alimentaire et de la prospérité. parmi les citoyens de la Communauté.

Il a souligné plusieurs développements de la CEDEAO dans les domaines du commerce et des douanes dans la région, notamment l’adoption du code des douanes et la Stratégie d’Aide pour le Commerce sous régional, le lancement de l’examen de la Politique des Services de la communauté, le système de libéralisation des échanges de la CEDEAO (ETLS) et la signature de l’AfCFTA par douze États membres.

Ainsi, les Ministres ont appelé la Commission de la CEDEAO à assurer une meilleure coordination des positions des Etats membres en vue de préserver les acquis des efforts d’intégration régionale.

En ce qui concerne l’APE, les ministres ont appelé l’UE à faire preuve de plus de souplesse en ce qui concerne les effets pervers de la mise en œuvre de l’APE intérimaire (APE intérimaire) sur l’intégration régionale en repoussant certains aspects des calendriers de libéralisation et en examinant la possibilité de faire des ajustements dans l’APE régional pour encourager l’adhésion des seize États de l’Afrique de l’Ouest à l’accord.

Le président Brou a également déclaré que la Commission, en collaboration avec la GIZ, a conçu le Système d’information commerciale de la CEDEAO (ECOTIS), qui améliorera la transparence commerciale en fournissant une base de données et un portail en ligne aux opérateurs économiques en dehors de la région.

Ludwig Kirchner, chef du programme de soutien de la GIZ à la Commission de la CEDEAO, a félicité la Commission, les États membres, les organisations régionales du secteur privé et les organisations de la société civile pour leur engagement dans le processus d’intégration. Il a réitéré l’engagement de la GIZ à travers le financement de l’UE et du gouvernement allemand pour continuer à soutenir les différentes politiques commerciales de la Commission.

Étaient également présents à la réunion le Commissaire au Commerce, aux Douanes et à la Libre circulation de la Commission, M. Tei Konzi, les Directeurs de cette Commission du Commerce, Dr. Gbenga Obideyi et des Douanes, M. Salifou Tiemtore et le représentant de l’Ouest. Union économique et monétaire africaine (UEMOA).

La réunion des ministres du commerce a été précédée d’une réunion de trois jours d’experts commerciaux des États membres de la CEDEAO.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles