CEDEAO : Les experts régionaux valident les résultats de l’étude d’ECONEC sur le coût des élections en Afrique de l’Ouest

Après deux jours de délibérations à Abuja, des experts régionaux en élections ont validé les résultats de l’étude sur le coût des élections en Afrique de l’Ouest, commandée par le Réseau des commissions électorales de la CEDEAO (ECONEC), avec des recommandations concrètes pour rendre les élections plus rentables, pourtant crédible et démocratique, durable dans la région.

Le communiqué qui nous est parvenu renseigne que Mahmood Yakubu, président du conseil d’administration de l’ECONEC et président de la Commission électorale nationale indépendante (INEC) du Nigéria, a remercié les trois consultants et les participants, notamment: représentants des organes de gestion des élections de la région pour la qualité de leurs contributions.

La prochaine étape, a-t-il déclaré, consiste à assurer la publication et le lancement des résultats, en s’assurant que les recommandations des experts seront incorporées, pour un produit arrondi devant servir de guide pour lutter contre la spirale des dépenses électorales dans la région.

Il a exhorté les participants à tirer parti des partenariats développés au cours de l’atelier et a réitéré son affirmation selon laquelle « une élection bien conduite est une recette pour la paix, alors qu’une élection mal organisée pourrait entraîner un chaos », notant que le financement pourrait jouer un rôle crucial. participer au résultat d’une élection.

Le Professeur Yakubu a remercié la Commission de la CEDEAO et ses partenaires de développement pour leur soutien, notamment l’Initiative de la société ouverte pour l’Afrique de l’Ouest (OSIWA), qui a financé l’étude à six pays, l’Agence allemande pour le développement international (GIZ), qui a parrainé l’atelier de validation, et le Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique (EISA) pour son assistance technique.

S’exprimant au nom des participants, M. Abu Turay, de la Commission électorale de Sierra Leone, a exprimé l’espoir que les conclusions de l’étude et les recommandations des experts seraient mises en œuvre afin de soutenir la tenue d’élections crédibles et rentables dans la région de la CEDEAO.

L’étude a été réalisée au Nigeria, au Libéria, dans la République du Bénin, au Sénégal, en Guinée Bissau et à Cabo Verde, représentant les trois zones linguistiques de la CEDEAO (anglophone, francophone et lusophone).

Il fait partie du plan de travail de l’ECONEC pour 2016-2018, conformément à son mandat consistant à soutenir ses membres par la recherche, le partage d’expériences et d’informations, la collaboration entre pairs et l’harmonisation ultime des processus électoraux dans la région, sur la base des meilleures pratiques en matière de conduite d’élections crédibles et consolidation de la démocratie et de la bonne gouvernance.

Dans le cadre du même plan de travail, l’ECONEC prévoit d’organiser un atelier régional à l’intention des médias à Abuja les 29 et 30 octobre sur le reportage professionnel des élections.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles