CEDEAO : les experts des ministères de l’information des états membres en concertation pour la radio communautaire

Le ministre intérimaire de l’Information du Liberia, Daniel Gayedyu, a insisté sur le rôle prépondérant que peut jouer la radio de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) dans l’information, l’éducation et la sensibilisation des citoyens ouest-africains.

S’exprimant, le mardi 4 septembre 2018, à Monrovia, au Liberia, à l’ouverture de la réunion des experts des ministères en charge de l’Information des Etats membres de la Cedeao, M. Gayedyu a indiqué que cette radio devra mobiliser davantage les populations de l’espace communautaire autour des idéaux de l’intégration et du développement économique de l’Afrique de l’Ouest.

« La radio de la Cedeao doit combler le déficit d’information sur les enjeux, les valeurs et la vision de la Cedeao, promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité au niveau régional, de même que le développement économique de l’Afrique de l’Ouest », a-t-il fait savoir.

Pour ce faire, il a, selon le communiqué parvenu à notre rédaction, plaidé pour son expansion aux autres Etats membres, la réalisation et la diffusion de ses émissions ainsi que de ses programmes dans les trois langues officielles de la Cedeao que sont l’anglais, le français et le portugais.

Il a invité les délégués des Etats membres à faire des propositions pertinentes devant permettre d’assurer le bon fonctionnement et la pérennisation de la radio communautaire.

La Commission de la Cedeao ne ménagera aucun effort pour soutenir la mise en œuvre des recommandations qui seront issues de la présente rencontre, a déclaré, pour sa part, le commissaire chargé des Télécommunications et des Technologies de l’Information de ladite Commission, Dr Zouli Bonkoungou.

Après avoir expliqué les raisons de la tenue de cette rencontre, il a exhorté les participants à examiner minutieusement les différents projets de documents soumis à leur appréciation.

En effet, la réunion de Monrovia se propose d’examiner et de valider le projet du plan d’opérationnalisation de la radio régionale, et son extension aux autres Etats membres de la Cedeao. Elle vise également à formuler des  recommandations à soumettre  ultérieurement aux ministres en charge de l’Information de ces Etats pour approbation.

« Afin de faciliter le fonctionnement de la radio régionale, il s’est avéré impératif que son acquisition soit portée à la connaissance de l’ensemble des Etats membres de la Communauté, en particulier les responsables nationaux en charge de la radiodiffusion pour une meilleure appropriation de ce nouveau moyen de communication de masse communautaire », a souligné Dr Zouli Bonkoungou.

Il a par ailleurs assuré que la Cedeao mettra tout en œuvre pour apporter, dans la limite de ses moyens, un soutien politique et financier à l’opérationnalisation de la radio régionale, et invité les partenaires au développement à soutenir ce projet qui cadre, selon lui, avec la  promotion de la paix et du développement inclusif.

A l’issue de la cérémonie d’ouverture, les officiels et les participants ont visité, sous une pluie battante, la radio régionale. Ils ont ensuite suivi la présentation du directeur de la Communication de la Cedeao par intérim, Liberor Doscof Aho, et du consultant de la Commission de l’organisation régionale, Francisco Monteiro, portant sur le document relatif à l’organisation et au fonctionnement de la radio communautaire.

Selon toujours le communiqué, les participants ont également eu droit à la présentation, par M. Aho, d’une note de la Commission de la Cedeao pour une collaboration efficiente entre les médias publics des Etats membres et l’institution ouest-africaine.

Chaque Etat membre, à travers un bref exposé de 10 minutes, a présenté ses programmes et émissions radiophoniques à caractère régional, ses équipements techniques et son mode de diffusion (satellite, hertzien, câble et Internet). Cet exercice a permis aux participants de se faire une idée des programmes et émissions de même que le mode de diffusion qui seront retenus pour le fonctionnement de la radio régionale.

Pour rappel, c’est le 23 mars 2018, à Monrovia, que l’ex-Mission des Nations unies au Liberia a transféré sa radio à la Cedeao, au cours d’une cérémonie présidée par le chef de l’Etat libérien, George Manneh Weah. A noter que tous les 15 Etats membres de la Cedeao sont représentés à cette rencontre.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles