CEDEAO : Le règlement financier révisé et le nouveau code de passation des marches au menu de la 3eme réunion extraordinaire du CAF

La Vice-présidente de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Mme Finda Koroma, a invité les membres du Comité de l’administration et des finances (CAF) de l’organisation régionale à examiner avec toute l’attention requise les documents soumis à leur appréciation pour approbation.

Dans son allocution, ce mardi 20 novembre 2018, à Abuja, au Nigeria, à l’ouverture de la 3ème réunion extraordinaire du CAF, Mme Koroma a réaffirmé la volonté de la Commission et d’autres institutions de la CEDEAO de disposer de documents de travail devant leur permettre de mieux fonctionner et d’atteindre les objectifs de la Communauté.

Du communiqué parvenu à www.lactuacho.com, il ressort qu’au cours de la session, les membres du CAF auront à examiner les nouveaux projets relatifs au règlement financier, et au code de passation des marchés de la CEDEAO.

« Les documents soumis à votre examen ont fait l’objet de discussions avec tous les commissaires et le président de la Commission. C’est le cas notamment du budget qui a été approprié par toute la hiérarchie de la Commission, et a fait l’objet de discussions et d’accord entre tous les membres de la hiérarchie. Ce budget n’est donc pas le produit d’une personne, mais celui de l’ensemble de l’équipe dirigeante », a dit Mme Koroma.

Elle a plaidé non seulement pour des discussions à la fois ouvertes, franches et courtoises entre la hiérarchie de la Commission de la CEDEAO et les membres du CAF, mais également pour des relations fortes et apaisées entre les deux parties.

« Je sais qu’ensemble nous pouvons atteindre les objectifs que nous poursuivons. Nous ne sommes pas ici dans le cadre d’une confrontation. Lorsque nous prenons la parole, nous devons le faire avec la maturité qu’il faut, même lorsque nous discutons de questions sensibles et difficiles. Je voudrais vous informer que nous devrons être courtois les uns envers les autres. Nous sommes ici pour échanger, et non pour nous confronter les uns aux autres. Faisons en sorte que ce qui s’était passé à Lomé ne se reproduise pas ici », a déclaré la Vice-présidente de la Commission de la CEDEAO.

Pour sa part, le chef de la Cellule nationale CEDEAO du Nigeria et président du CAF, Musa Sani Nuhu, dont le pays assure actuellement la présidence en exercice de la CEDEAO, a exhorté les membres du CAF à étudier minutieusement et à apporter des corrections aux documents qui leur seront présentés, en vue de contribuer à l’amélioration de la mise en œuvre des activités de la CEDEAO.

 

« J’espère qu’à l’issue de nos travaux, nous disposerons de très bons documents devant contribuer à l’amélioration de la transparence et de la fiabilité des actions à entreprendre à l’avenir à la Cedeao ; ce qui permettra à notre organisation commune d’avoir l’efficacité et l’efficience requises », a souligné Musa Sani Nuhu.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles