CEDEAO : Le Président Jean-Claude Kassi Brou insiste sur le respect des engagements d’integration

Le président de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) Jean-Claude Kassi Brou a fait appel à la coopération du Parlement communautaire, pour le respect des États membres de leurs engagements en matière d’intégration régionale.

Prononçant une allocution le 10 mai 2018 à Abuja, au Nigeria, à l’occasion de la 1ère session ordinaire de la 4ème législature du Parlement de la CEDEAO, le Président Brou a déclaré à l’auguste instance qu’il est désormais nécessaire de faire du Parlement une institution clé pour surveiller le respect de ces engagements.

Le Communiqué :qui nous est parvenu note que c’était le discours inaugural du président Brou devant les parlementaires communautaires. Il leur a assuré: « Mon équipe et moi-même et toutes les autres institutions de la CEDEAO sommes prêtes à travailler simultanément et étroitement avec le Parlement de la CEDEAO pour une coopération fructueuse dans l’intérêt commun de notre communauté ».

Le président de la Commission de la CEDEAO a également révélé qu’il se prépare à présenter le statut de la Communauté aux parlementaires, un exercice qui permettra de passer en revue les progrès accomplis ces dernières années et d’évaluer les nouveaux défis qui l’attendent, nécessitant les efforts collectifs de tous.

Rendant hommage au président nigérian Muhammadu Buhari et au président de l’Autorité des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO Faure Gnassingbé, président de la République togolaise, il a également appelé à un effort collectif pour l’avancement du processus d’intégration régionale, un modèle qui donne le ton à d’autres Communautés économiques régionales (CER) sur le continent africain.

Accueillant les délégués et les membres à la 1ère session ordinaire de 2018, le Président du Parlement de la CEDEAO, Moustapha Cissé Lo, a informé les participants que depuis le début des processus parlementaires 2018, avec un forum parlementaire et une session extraordinaire à Dakar, les activités du parlement ont été va de pair avec la poursuite des activités visant à mettre en œuvre le programme annuel du Parlement.

Le maintien de ce vaste programme d’activités a été adopté lors de la session extraordinaire. Lo a révélé qu’en plus d’organiser des réunions délocalisées, la fonction de supervision des activités des agences et programmes communautaires est sur le point d’être mise en œuvre, étant l’un des pouvoirs Parlement.

Il a déclaré qu’une proposition sur le cadre de mise en œuvre du contrôle parlementaire serait remise au Président Jean-Claude Kassi Brou au cours de la présente session.

Le vice-président de la Chambre des représentants du Royaume du Maroc, Rachid El Abdi, invité à cette occasion, a profité de l’occasion pour appeler à la solidarité du Maroc avec l’Afrique de l’Ouest.

Notant que le Maroc est l’un des pays les plus engagés sur le continent africain, il a déclaré que c’était pour cette raison ainsi que suite à  l’approfondissement des relations avec la région,  son pays a exprimé le désir de rejoindre la CEDEAO.

Egalement présents à la 1ère Session Ordinaire, le Président de la Cour de Justice de la CEDEAO, le Juge Jérôme Traoré et le représentant du Président du Sénat de l’Assemblée Nationale Nigériane M. Yusuf Lasun, le Secrétaire Général du Parlement de la CEDEAO M. John Azumah, le Vice Mme Finda Koroma, Présidente de la Commission de la CEDEAO, ainsi que des représentants des organisations internationales et interafricaines.

Au cours de la session actuelle, il y aura des commissions mixtes sur les affaires politiques, la paix, la sécurité et le mécanisme africain d’évaluation par les pairs, les affaires juridiques et judiciaires, les droits de l’homme, la protection de l’enfance et d’autres groupes vulnérables et la protection sociale, entre autres. Une session interactive est également prévue avec les nouveaux Commissaires de la Commission de la CEDEAO.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles