CEDEAO : Le président de la Commission promet une coopération accrue avec le Parlement de la Communauté

Le Président de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Jean-Claude Kassi Brou, a déclaré que le fait de travailler en harmonie avec le Parlement de la Communauté de la CEDEAO était un élément essentiel pour la réalisation des objectifs d’intégration du Conseil. Région.

Il a déclaré cela tout en présentant un rapport détaillé sur la mise en œuvre du programme de travail communautaire lors de la 2e session ordinaire du Parlement de la CEDEAO, le 21 novembre 2018 à Abuja, au Nigéria.

Selon le communiqué parvenu à www.lactuacho.com, la présentation de 23 pages du président, qui venait après les formalités nécessaires du président du Parlement de la CEDEAO, Moustapha Cissé Lo, a également abordé l’environnement économique mondial et régional et la manière dont le programme de travail de la communauté est mis en œuvre en matière politique, paix et sécurité, intégration économique et monétaire, infrastructures, télécommunications et technologies de l’information, ainsi que promotion de l’industrie et du secteur privé.

Parmi les autres domaines abordés dans son exposé figurent l’agriculture, l’environnement et les ressources en eau, le développement humain et l’égalité des sexes, ainsi que les questions institutionnelles, la coopération et les activités d’autres institutions communautaires incarnant des réformes institutionnelles et la coopération internationale.

Le Président a noté que, bien que les affaires régionales aient été marquées par des défis politiques et de sécurité en 2018, plusieurs progrès ont été accomplis sur de nombreux fronts. Il a cité l’exemple de la croissance record de 3,0% enregistrée par la région contre 2,3% en 2017, entre autres.

Afin de relever les défis multiformes, de promouvoir une croissance forte et inclusive, la paix et la sécurité, la communauté se concentrera sur le renforcement du commerce intra-CEDEAO, un soutien continu au développement des infrastructures et des télécommunications, des efforts accrus pour assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, améliorer le climat des affaires et accélérer le processus de création de la monnaie unique de la CEDEAO prévu pour 2020.

Selon lui, la Communauté continuera à soutenir les efforts des États membres visant à promouvoir la paix, la sécurité et la démocratie en tant que base du développement socio-économique de la région.

S’agissant plus particulièrement des efforts en faveur de la démocratie et de la bonne gouvernance, le président a déclaré aux parlementaires que les préparatifs des élections générales de 2019 dans les deux pays se poursuivaient avec les principaux acteurs politiques et de la sécurité au Nigeria et au Sénégal. Des médiations similaires ont été engagées avec respect. en Guinée Bissau, au Togo et en Sierra Leone.

Concernant le renforcement des filets de sécurité sociale, il a déclaré: « La CEDEAO intensifiera ses actions pour soutenir les couches les plus défavorisées de nos populations, à travers la mise en œuvre de programmes, en particulier pour les femmes et les jeunes »

Pour la réforme institutionnelle, il a révélé que la Commission se concentrerait sur la mise en œuvre de la feuille de route adoptée par les organes statutaires de la CEDEAO et sur la mise en œuvre des nouveaux organigrammes déjà adoptés tout en « intensifiant la coopération avec tous nos partenaires grâce à l’approfondissement du dialogue. » utilisant les instruments de dialogue existants « .

Soulignant qu’il fallait faire davantage pour assurer la transposition des protocoles et conventions régionaux, le commerce entre États et un engagement en faveur de la mise en œuvre effective des programmes de la CEDEAO, le Président Brou a déclaré: « La CEDEAO a besoin de champions de l’intégration régionale, de champions de la promotion du programme de la CEDEAO en matière de prospérité économique, paix, démocratie, bonne gouvernance et stabilité politique ».

En donnant un aperçu de la mise en œuvre du programme de travail de la Communauté, le président a reconnu que, malgré les progrès importants accomplis dans la mise en œuvre des programmes et des politiques communautaires, en particulier dans les domaines de l’intégration économique, de la paix, de la sécurité régionale et de la gouvernance politique, des défis subsistent dans les différents secteurs mentionnés.

Compte tenu des défis économiques, sociaux et politiques auxquels la région est confrontée, le Président Brou a estimé que la création de richesse estimée par le produit intérieur brut était essentielle à tout progrès économique et social significatif.

 

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles