CEDEAO : le fonctionnement des institutions communautaires au centre des réunions statutaires à Abuja

Les propositions relatives à l’attribution des postes statutaires dans les institutions de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) constituent l’un des principaux points inscrits au menu de la 79ème session ordinaire du Conseil des ministres de l’organisation, prévue les 13 et 14 décembre 2017, à Abuja, au Nigeria.

Cette rencontre de deux jours qui débute ce mercredi examinera une série de documents, de rapports et de memoranda aussi bien pour décision, approbation que pour information, selon le communiqué parvenu à www.lactuacho.com

A titre d’information, le Conseil, composé des ministres chargés des Affaires de la CEDEAO dans les Etats membres, suivra des présentations sur le mémorandum relatif à la création de la radio de la Communautaire après le transfert à l’organisation régionale de la station de radio de la Mission des Nations unies au Liberia (MINUL), le projet de réforme institutionnelle et la mise en œuvre de la Politique industrielle commune de la CEDEAO.

Les ministres auront également à suivre des exposés sur l’organisation de la Table ronde pour le financement du Programme communautaire de développement, prévue les 25 et 26 janvier 2018, à Abidjan, en Côte d’Ivoire, ainsi que sur la Task Force sur le Schéma de libéralisation des échanges de la Communauté.

S’agissant des points inscrits à l’ordre du jour pour décision, on peut mentionner le rapport intérimaire 2017 du contrôleur financier, celui annuel 2017 de la CEDEAO, la situation financière de la Communauté.

Les membres du Conseil examineront également le mémorandum sur l’état d’avancement des tâches assignées par leur 78ème session ordinaire, le rapport final de la 22ème réunion du Comité de l’administration et des finances de la Cedeao (CAF) ainsi que le projet d’ordre du jour de la 52èmesession ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté qui se tiendra le 16 décembre 2017, à Abuja, au Nigeria.

Les points à aborder par les ministres pour approbation porteront notamment sur l’examen du rapport de la réunion des ministres en charge du Genre des Etats membres de la CEDEAO, du Cadre stratégique visant à renforcer les systèmes nationaux de protection de l’Enfant afin de prévenir et de s’attaquer à l’exploitation, à la violence et aux abus à l’encontre des enfants en Afrique de l’Ouest.

Selon toujours le programme, il y aura aussi l’examen du Plan d’action 2018-2022 portant sur la traite des personnes, celui du rapport de la réunion des ministres de l’Education des Etats membres de la CEDEAO relatif à l’harmonisation et à la reconnaissance mutuelle des diplômes et certificats, sans oublier l’examen d’un mémorandum sur le rapport de la 15ème réunion des ministres desdits Etats en charge des Télécommunications et des TIC.

Les membres du Conseil devront également entériner le rapport de la réunion des ministres en charge de la Qualité des Etats membres, notamment le Projet de règlement portant adoption des nouvelles normes harmonisées de la CEDEAO « ECOSTAND » par les organisations nationales de normalisation, et examiner le mémorandum sur la résiliation du Contrat relatif au Logiciel d’analyse et de traitement des Déclarations d’opérations suspectes en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux.

Les ministres suivront par ailleurs une série de présentations sur le rapport 2016 de la réunion du Conseil de convergence, celui relatif à la Task Force présidentielle sur le programme de la monnaie unique Communautaire, ainsi que le rapport de la réunion des ministres des Finances relative à l’adoption du Code des douanes de la CEDEAO et de la Directive sur les Réformes fiscales.

Toujours au chapitre des points inscrits à l’ordre du jour de cette 79ème session ordinaire du Conseil des ministres figurent la présentation et l’examen du rapport final de la 31ème réunion du Comité d’audit, et de celui du Conseil judiciaire de la CEDEAO.

La cérémonie d’ouverture de la rencontre sera meublée par le discours d’ouverture du ministre togolais des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine, et président du Conseil, Prof. Robert Dussey, et l’allocution du président de la Commission de la CEDEAO, Marcel de Souza.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles