CEDEAO Le Centre pour le Développement du Genre a célébré les « Femmes et Filles ouest-africaines »

Le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG) a organisé hier, 31 mars 2017,  une journée Portes Ouvertes (JPO) axée sur le thème : « Participation politique et enjeux de l’emploi des femmes et des filles ouest-africaines face aux défis de l’autonomisation, une priorité de la Vision 2020 de la CEDEAO ».

Dakar qui a abrité la commémoration de la Journée Internationale de la Femme célébrée annuellement le 08 mars, a réuni  plus d’une centaine d’acteurs, majoritairement des femmes, des personnalités issues des ministères, des hauts-fonctionnaires internationaux, des personnalités académiques et autres acteurs du développement.

Placé sous l’égide du Ministre de l’Intégration Africaine, du NEPAD et de la Bonne Gouvernance, M. Khadim Diop et  la Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Mme Mariama Sarr au Sénégal, cet événement vise à rendre compte des efforts des institutions intergouvernementales africaines comme la CEDEAO, qui 40 ans après sa création, cherche toujours à améliorer les conditions de vie de ses populations, notamment les femmes et jeunes filles.

A travers des panels, des interventions et témoignages, la journée Portes Ouvertes a permis au Département Affaires Sociales et Genre, qui assure la tutelle du Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG), de revisiter les réalisations et défis en matière d’égalité de genre notamment dans le secteur de l’emploi en Afrique de l’ouest. Le Sénégal a affiché ses bons points, notamment son pourcentage élevé en termes d’insertion des femmes.

Tout en sensibilisant sur les défis, notamment l’emploi des jeunes, Mme Fatou Sow Dembel, sociologue, représentantee du Musée de la Femme Henriette Bathily, a revisité les notions « d’autonomisation » et de « problème genre », ce que cela englobe comme nuances et  les défis qui gravitent autour.

Son intervention lors de la conférence-débat, a permis aussi à la représentante de Mme le ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, Mme Ngom, de magnifier «  le travail invisible et non rémunéré des femmes, au foyer comme à travers la famille et dans le volet social ».

En intermède, un ballet accompagné d’une belle chorégraphie, a été suivi d’un vernissage  organisé en collaboration avec le Musée de la Femme Henriette Bathily et clôturé par une visite des stands.

Etaient présents aussi à cette manifestation de nombreux hauts responsables des organisations internationales telles que la Directrice du Bureau Régional d’ONU Femmes et le Représentant Spécial des Nations Unies en Afrique de l’Ouest et du Sahel, les hauts responsables universitaires du Rectorat de l’UCAD, du Secrétariat Exécutif du CODESRIA, ainsi que des directeurs des structures comme le Directeur Général du GIABA…

Interrogés à la fin de cette rencontre, de hauts responsables, en marge de la cérémonie, sont revenus avec votre site www.lactuacho.com, sur les principaux défis et obstacles qui ralentissent l’essor des femmes et filles en Afrique de l’Ouest. (Voir Article)

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles