CEDEAO « La monnaie unique ne peut pas être créée avant 5 ou 10 ans « , selon Marcel de Souza

Parlant de la monnaie unique, le président de la Commission a affirmé qu’elle ne peut être créée avant 5 ou 10 ans, en raison de la non convergence actuelle des économies des Etats membres de la Cedeao.

Une économie est convergente lorsqu’il y a une politique budgétaire coordonnée à la fois avec une politique monétaire et une politique d’endettement. Ce qui n’est pas encore le cas actuellement pour nos Etats, où l’inflation constitue un véritable problème, a-t-il dit.

Toujours au plan économique, le président de la Commission a déploré le faible volume des échanges commerciaux entre ces Etats.

«Ces échanges sont estimés en 2015 à 15 milliards de dollars américains, contre 3 milliards en 2003 ; donc multipliés par 5 en 10 ans. Mais en comparaison avec l’Europe, nous échangeons 4 fois plus avec ce continent qu’entre nous-mêmes », a-t-il martelé.

D’autres progrès réalisés par l’organisation régionale portent, selon lui, sur l’entrée en vigueur du Schéma de libéralisation des échanges et du Tarif extérieur commun de la Cedeao (TEC/CEDEAO).

Concernant le Schéma, non seulement ses textes ne sont pas connus et méritent d’être vulgarisés, mais également ils ne sont pas encore ratifiés par certains Etats membres, a souligné le président de la Commission.

Pour ce qui est du TEC/CEDEAO, il a rappelé que plus de deux ans après sa mise en vigueur, le 1er janvier 2015, seuls 13 des 15 Etats membres l’appliquent ; ce qui n’est pas encore le cas pour le Cabo Verde et la Sierra-Leone, a-t-il expliqué.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles