CEDEAO : experts et ministres de nouveau en concertation sur le développement de l’autoroute du corridor Abidjan-Lagos

La 11ème réunion du Comité ministériel de pilotage du Programme de développement de l’autoroute du Corridor Abidjan-Lagos se tiendra le 19 octobre 2018, à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Un communiqué de la CEDEAO parvenu à notre rédaction renseigne que ce sera avec  les ministres en charge des Infrastructures routières du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Nigeria et du Togo mandatés par les chefs d’Etat et de gouvernement de leurs pays respectifs pour superviser ledit Programme.

Elle sera précédée, du 16 au 18 octobre 2018, toujours dans la capitale économique ivoirienne de la réunion des experts destinée à examiner l’état d’avancement de la mise en œuvre du Programme, notamment en matière d’achats, d’études, de mise en place de structures institutionnelles et de mécanismes de financement.

Cette rencontre est d’autant plus importante qu’elle pourrait servir de cadre à la signature du contrat pour la réalisation du Programme de développement de l’autoroute du Corridor Abidjan-Lagos.

Les travaux permettront aussi de résoudre les problèmes liés aux conditions de l’accord de prêt entre le Nigeria et la Banque africaine de développement (BAD), de présenter le rapport sur la mission d’évaluation relative à l’installation du siège de l’Autorité de gestion du corridor Abidjan-Lagos, et de signer des contrats pour les études de faisabilité et de conception détaillée des trois (3) lots du projet de l’autoroute dudit Corridor.

La rencontre d’Abidjan sera aussi consacrée à l’examen d’autres aspects du Programme, notamment la revue des processus de passation des marchés pour les services techniques préparatoires (expression d’intérêt, publications des demandes de propositions, exigences en matière d’évaluation et passation de marchés).

Elle fera également le point sur l’état d’avancement  de  la mise  en place  de l’Autorité de gestion du Corridor Abidjan-Lagos (ALCoMA).

Selon toujours le communiqué, au cours de cette réunion, il sera en outre procédé à la signature de contrats avec trois cabinets  retenus, et à la réalisation d’études techniques, économiques, financières, sociales et environnementales ; ainsi qu’à la mise en place de la Cellule d’exécution du Projet, de même que les services d’assistance technique à la Commission de la Cedeao et à la Cellule d’exécution du Projet pour l’étude sur le développement du Corridor routier Abidjan-Lagos.

Par ailleurs, les participants devront faire l’audit de sécurité routière pour les études de faisabilité et de conception technique de l’autoroute du Corridor Abidjan-Lagos, et examiner les services de consultants pour l’étude d’initiative de développement spatial du Corridor.

Le Corridor Abidjan-Lagos est un maillon du Corridor Dakar-Lagos, qui fait partie de l’autoroute transafricaine de l’espace Cedeao, dont le développement s’inscrit dans le cadre du Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA).

Long d’environ 1 080 km, il draine près de 75% des activités commerciales de l’Afrique de l’Ouest, et traverse les pôles économiques les plus actifs et les villes les plus densément peuplées de l’espace Cedeao que sont : Abidjan, Accra, Lomé, Cotonou et Lagos.

C’est pourquoi, les chefs d’Etat et de gouvernement du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Nigeria et du Togo ont convenu de la construction d’une autoroute multinationale à deux fois trois voies le long du Corridor Abidjan-Lagos.

Outre la signature d’un Traité établissant ledit le Corridor, ils ont mis en place un Comité de pilotage composé des ministres en charge des Travaux publics/Routes de leurs pays respectifs et du Commissaire aux Infrastructures de la Commission de la Cedeao pour fournir des orientations de supervision du Corridor Abidjan-Lagos.

Ce Corridor se veut être la véritable colonne vertébrale du développement économique et social de l’espace Cedeao. Sa réalisation est financée par plusieurs bailleurs de fonds, notamment la BAD et l’Union européenne.

 

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles